03/05/2007

Les médaillés et décorés reçoivent et honorent un pilote américain

DHInSociété
Ajouter à mon tiroir Ajouter à mon tiroir   Imprimer Imprimer   Envoyer à un ami Envoyer

Le retour d'un pilote US (08/05/2005)

Le 28 janvier 1945, son avion s'était écrasé à Kain. A 84 ans, le vétéran a reçu une décoration

TOURNAI La visite de Lyle Graesser est due à des souvenirs d'enfance. Jacques De Ceuninck avait 7 ans en 1945 et il vivait à Warchin. Un jour de janvier, il a aperçu un aviateur US au bout de son parachute après le crash d'une forteresse volante. Inspecteur de police à la retraite et historien amateur, Jacques De Ceuninck va mener l'enquête pour retrouver son soldat.

Technologie oblige, sa recherche passe par Internet et l'USAAF Veterans. Une réponse viendra du Missouri. Le fils d'un des aviateurs rescapés a reconnu la mésaventure qui était arrivée à son père 60 ans plus tôt. C'est ainsi que Lyle Graesser, 84 ans, agriculteur à Crane Missouri et vétéran du 95th Bomber Group, 335th Bomber Squadron, a fait le déplacement jusqu'à Tournai où il a été reçu avec tous les honneurs. La journée d'hier a été particulièrement chargée et émouvante pour l'octogénaire, toujours bien conservé. Il a été reçu par la Société royale philanthropique des médaillés et décorés de Belgique qui lui a remis le brevet des palmes philanthropiques de bronze ainsi qu'un diplôme d'honneur de la régionale portant la mention As sign of gratitude.

L'après-midi a été consacrée à parcourir les différents sites d'atterrissage des autres membres d'équipage pour arriver près de l'église de Kain où l'avion s'est écrasé, coûtant la vie aux lieutenants Robert Mercer et Charles Taylor. Le 28 janvier 1945, c'est la 269e mission du 95th Bomber Group de l'aviation américain basé en Grande-Bretagne. L'objectif du jour était le bombardement de la zone industrielle de Duisbourg, en Allemagne. Lors de l'attaque, le B-17G sera touché par la défense anti-aérienne. L'avion tente de revenir mais il perd de plus en plus de hauteur. «Très près de la zone à l'est de Tournai, brusquement, toute l'aile gauche s'enflamme. L'appareil n'est presque plus manoeuvrable. C'est fini. Le pilote donne l'ordre à l'équipage de sauter. Cela se fait en extrême urgence et les membres d'équipage commencent à se poser à Tournai, à Warchin et à la limite de Tournai-Kain», explique Jacques De Ceuninck qui planche sur un ouvrage consacré à cet épisode.

Sophie Deghilage

© La Dernière Heure 2005 --- QUELOUES PHOTOS DE CES JOURNEES DONT CELLES  DE LA RECEPTION PAR NOTRE REGIONALE DES MEDAILLES ET DECORES -TOURNAISIS ET ENVIRONS    Photos : J.DCK "La Lorgnette"

 DSC03292

Un des extraits de la presse locale annonçant cet incroyable retour sur place de ce maintenant octogénaire américain

DSC03288

De gauche à droite : LYLE GRAESSER qui se posa en parachute sur un toit à Tournai, angle rue de la Culture et rue Aimable Dutrieux - sa belle-fille et son époux Lyle Graesser Junior

DSC03293

Notre Président YVON CALLAERT lors du discours de bienvenue à nos hôtes américains - à gauche : Guy SPRIET - à droite de profil : Le Président national Germain COELEMBIER et notre secrétaire-trésorier Jean-Marie DELMOTTE en arrière-plan

DSC03303

Mme Lyle Graesser Junior, Lyle Graesser Junior, Mme Pirard, le héros du jour LYLE GRAESSER et notre Vice-président Chancelier Félicien PIRARD

DSC03307

Mme Yvon CALLAERT - LYLE GRAESSER, opérateur-radio du B-17G et notre  Président YVON CALLAERT
DSC03323
Le lieu du crash du 28 janvier 1945 : terrain de tennis actuel et environs

17:24 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Retour de LYLE GRAESSER le "radio-operator" Ce WE du 6 mai, il y a exactement deux ans déjà que ce valeureux vétéran de l'USAAF est revenu chez nous.
Une demande pour le placement d'une stèle - ou une plaque - commémorative près de l'église de Kain La Tombe a été faite auprès des services de l'Administration communale de Tournai au cours de l'année 2006. En date du 19 février 2007, nous avons reçu une lettre, signée par Monsieur Christian MASSY et Mr le Secrétaire Communal adjoint Lesplingart nous avisant : "Monsieur, Votre proposition de placement de stèle en l'honneur du pilote américain Robert MERCER a retenu l'attention du Collège Communal. Celui-ci, en sa éance du 25 janvier 2007, a décidé le principe d'ériger une stèle devant l'église Notre-Dame de la Tombe à Kain. Nous prenons les contacts nécessaires et vous tiendrons au courant de l'évolution de ce dossier. etc ..."
Nous attendons la suite avec une réelle impatience afin de pouvoir manifester notre reconnaissance et celle de la population au sacrifice de ce jeune pilote américain, volontairement resté au xommandes de son quadrimoteur B-17G, afin d'éviter l'écrasement sur l'église et tous les bâtiments des environs immédiats.
(s) Jacques De Ceuninck - Auteur du livre "Bob, Chuck et les autres - La tragédie du quadrimoteur B-17G à Kain - Tournai le 28 janvier 1945"

Écrit par : Jacques De Ceuninck | 06/05/2007

Répondre à ce commentaire

Merci à Jacques Deceuninck Magnifique moment d'histoire que celui-ci, remis dans la mémoire collective grâce à toi, Jacques. Dommage que tu ne sois pas photographié avec le héros que tu as retrouvé grâce à ta patience, ton acharnement, ta passion.

Écrit par : Jean-Claude MICHEL | 31/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.