09/11/2007

Le " LAST POST " - Origines

Au cours des très nombreuses commémorations de la fin de la guerre de 14-18, en ce 11 novembre, retentiront à travers le monde les notes du LAST POST.

Qu'est-ce que le LAST POST ? Quelles en sont les origines ?

Le LAST POST est un court morceau de musique, joué au bugle lors des funérailles et des cérémonies rappelant ceux qui sont tombés pendant les guerres. A l'origine, le LAST POST était déjà une sonnerie de bugle, jouée dans les camps de l'armée britannique pour signaler la fin de la journée. Le nom provient d'une pratique lors de l'inspection de tous les postes de sentinelles, situés autour des camps de l'armée et marquant la fin de la journée militaire.

Cette coutume date de la fin du 17° siècle et est née avec les troupes britanniques en campagne militaire en Hollande qui la découvrirent dans une vieille coutume hollandaise, appelée le TAPTOE. Le TAPTOE était aussi utilisé pour signaler la fin de la journée. Mais, tout à l'origine, le TAPTOE annonçait le moment ... où les barriques de bières devaient être fermées et donc que la journée se terminait.  ( ndlr : Tiens ! Les réglements communaux sur la fermeture des débits de boissons ne datent pas d'hier ! ) . Il est très possible que TAPTOE vienne  de l'expression hollandaise ancienne "Doe den Tap toe". Durant le 19° siècle, le LAST POST fut aussi utilisé au travers de tout l'immense "British Empire" lors des funérailles militaires, symbolisant un dernier adieu et, en même temps, le fait que la vie de soldat était terminée et qu'il pouvait maintenant vivre dans la paix.

Depuis 1928, à Menin, à la "Porte de Menin" - "Menin Gate" - le LAST POST retentit chaque soir, grâce aux bugles du Corps des Pompiers de la ville qui commémorent les morts de l'Empire britannique, tués pendant la Première guerre mondiale, à l'initiative actuelle du Comité du Last Post ( Last Post Commitee ). Seuls, les occupants allemands empéchèrent, en Belgique, cette commémoration journalière du 20 mai 1940 au 6 septembre 1944 ; elle fut cependant continuée en Angleterre au "Brookwood Cemetery".

On peut se souvenir aussi que le LAST POST était joué par les forces britanniques en Amérique du Nord à l'époque coloniale britannique ; depuis 1862 - époque de la guerre civile dite Guerre de Sécession  1861-1865 - les forces armées américaines l'emploient également.

Finalement,presque tous les pays alliés, y compris la BELGIQUE, ont repris ce LAST POST.

Ces infos sont un condensé et une traduction de divers sites Internet dans lesquels les habitués trouveront une foule de détails complémentaires.

J.DCK

11:21 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

" Doe den tap toe !" ... qui peut se traduire par " Fermez le robinet !"

Écrit par : J.DCK | 09/11/2007

Répondre à ce commentaire

Traduction plus logique Le dernier message... a un mort!

Écrit par : Peret | 22/04/2008

Répondre à ce commentaire

Médecins de la Grande Guerre Un site très intéressant. Ne laissons pas oublier !

Écrit par : Francis De Look | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Veuillez noter que la porte de Menin se trouve à YPRES

Écrit par : Chouard Jean-Claude | 10/12/2008

Répondre à ce commentaire

Menin Gate à IEPER - Ypres Vous avez parfaitement raison ! Errare humanum est. J'ai déjà visité cette entrée de Ieper plusieurs fois ... et ses environs et je puis vous assurer que j'étais à Ieper et non à Menin.
Encore merci pour votre remarque pertinente.
J.DCK

Écrit par : J.DCK | 10/12/2008

Répondre à ce commentaire

Lorsque les britanniques utilisent le terme de buggle, il ne s'agit pas du bugle d'harmonie qui se traduit par flugelhorn mais tout simplement d'un clairon.

Écrit par : franck | 16/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.