10/04/2008

Une enseignante tournaisienne héroïne de la résistance

Marguerite BERVOETS.


Marguerite Bervoets est née le 6 mars 1914 à La Louvière. Inscrite en 1932 à l’ULB, elle quittera l’université, licenciée en philologie romane et candidate en droit.

Elle sera alors nommée professeur à Tournai.

Dès janvier 1941, elle entre dans la résistance où elle est chargée de collecter des informations sur diverses activités allemandes.

Elle aide également es parachutistes alliés et cache chez elle des armes. En août 1942, elle est arrêtée alors qu’elle photographie le champ d’aviation de Chièvres.

Après perquisition à son domicile, place Clovis à Tournai ( à l'époque Terrasse St Brice ), l’occupant y découvre des armes entreposées.

Condamnée  mort, elle est transférée en Allemagne où elle sera exécutée  à la hache  par les nazis à la prison de Wolfenbüttel, le 7 août 1944.
Dès la fin de la guerre, de nombreux hommages furent organisés en son souvenir : un monument et une plaque sur sa maison natale à la Louvière. On rebaptise l’école qu’elle fréquenta à Mons ainsi que plusieurs rues en Belgique et en France. Un comité Marguerite Bervoets perpétue son souvenir.
(http://marguerite-bervoets.org)

Bervoets2

"J'ai péri pour attester que l'on peut à la fois aimer follement la vie
et consentir à une mort nécessaire… Dites-lui (à ma mère) que je
suis tombée pour que le ciel de Belgique soit plus pur, pour que ceux
qui me suivent puissent vivre libres comme je l'ai tant voulu moi-même…
C'est à des êtres comme vous que ma mort est toute entière dédiée,
à des êtres qui pourront renaître et réédifier. Et je songe à vos enfants
qui seront libres demain."

 

 

18:28 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.