24/08/2009

Invitations pour trois manifestations

Nous vous communiquons ci-dessous trois invitations pour des manifestations qui se tiendront prochainement pour commémorer la Libération en 1944 en espérant vous voir nombreux à ces cérémonies.

xx

 

 

xxxx

 

 

xxxxxxx

09:01 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

INVITATION - VERNISSAGE EXPOSITION " TOURNAI LIBERE " - PHOTO La photo visible dans cette annonce a été prise à la chaussée de Renaix à Tournai, juste à la limite avec la commune de Rumillies, au carrefour dit de la "Verte Feuille". A droite, le mur de l'ex-couvent des religieuses, récemment démoli et à gauche, non visibles, la maison de l'ex-docteur en médecine Georges SECRET et une très grande maison, détruite plus tard, qui formait l'angle avec la rue Albert à Rumillies vers Warchin ( actuelle rue Jean-Baptiste Carnoy)
Ce document me rappelle quelques souvenirs. C'était le 3 septembre 1944, peut-être le 4 ? - au moment où j'écris ce texte, je n'ai pas cette précision - La nouvelle a couru qu'une importante colonne de véhicules alliés de toutes sortes ( camions, tanks etc.) s'approchait de la chaussée de Renaix. Ma mère et moi-même sommes alors partis vers ce carrefour de la "Verte Feuille". Nous nous sommes placés exactement avec les gens à gauche de la photo, moi, le ... petit bout d'homme à l'époque, devant les adultes et sous l'oeil tout de même inquiet de Maman. Et le bruit a été croissant, venant du côté de l'église du Sacré-Coeur, se propageant dans la chaussée de Renaix, pavée à cette époque et plus étroite qu'à l'heure actuelle. Et les mastodontes ont défilé. Et, nous faisions signe avec des petits drapeaux à ces militaires bien haut sur leurs tanks.
Et tout-à-coup, un bruit de moteur d'avion ! ! Beaucoup plus tard,au cours de ma carrière professionnelle, je me suis souvent fait la réflexion sur l'influence de fausses nouvelles sur la réaction des foules. L'avion à étoile blanche, du type Piper Cub, volant à basse altitude, comme nos avions de tourisme actuel, volant plus vite que la vitesse de déplacement de la colonne motorisée, est apparu au dessus des toits, en volant en zig-zag afin de ne pas dépasser les véhicules.
PANIQUE chez une partie des spectateurs : réaction certes risible mais compréhensible à cette heure-là. Excepté les longues lignes blanches dans le ciel des bombardiers américains et anglais, les gens n'avaient toujours vu que des avions allemands pendant quatre ans. Et tout le monde a foncé dans l'immense cave de l'immeuble d'angle de la rue que j'ai mentionné ci-avant. On s'est engouffrés par la grande ouverture, descendant dans la demi-obscurité, le vieil escalier en pierres bleues. Ouf ! on était ... sauvés ! Mais, pourquoi, tous ces gens, en pleine crise de rire, nous regardaient-ils du haut de la rue, au bord de notre escalier ? Vous l'avez compris et avez la réponse. Maman, moi-même et tous les autres sommes remontés de cet immense trou noir que je venais de découvrir et avons regagné nos places afin de continuer à jouir de ce spectacle qui m'est resté gravé au plus profond de ma mémoire.
Voilà, chers amis lecteurs, un petit fait banal parmi tant d'autres mais qui constitue pour moi, néanmoins, une petite histoire de la "Grande Histoire".

Et vous, lecteurs, les petits garçons, les petites filles de 1944, maintenant septuagénaires, cette photo, ce défilé de véhicules alliés ne vous rappellent-ils rien ?

Jacques De Ceuninck

Écrit par : Jacques De Ceuninck | 10/09/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.