15/11/2012

REFLEXION EN FORME D'UN COUP DE GUEULE ...

Ce coup de gueule, je l'adresse à ceux qui souhaitent faire de notre pays un espace d'intolérance, à ceux qui prônent des valeurs identitaires basées sur l'exclusion, à ceux qui considèrent être dépositaires d'une certaine vérité, à ceux qui considèrent avoir le monopole de Dieu, mais également à ceux qui répondent à leurs provocations par d'autres provocations.

J'adresse enfin ce message à ceux qui font fi de la Constitution et des lois de notre pays, soit parce qu'ils les enfreignent, soit parce qu'ils abdiquent dans leur mandat de les faire respecter.

J'observe que l'espace public - dont Facebook - devient une arène où  s'échangent et s'amplifient des messages de plus en plus radicaux, réponses maladroites au spectre de la chape d'un extrémisme religieux dont certains rêvent, à terme, recouvrir notre société.

Si la peur qui alimente ces messages pouvait sembler légitime, leur teneur est d'autant plus inquiétante qu'elle me rappelle un passé, pas si lointain, fait de déportations, de miradors et de mort.

L'extrémisme que ces fous de Dieu voudraient nous imposer est une réalité que je ne nie pas. Gardons-nous cependant de leur faire écho. En adressant à tout vent, une réponse basée sur une rhétorique identitaire, nous alimentons inconsciemment la stigmatisation par laquelle ceux-ci séduisent l'indécis.

Le repli identitaire n'est-il pas un réflexe primaire qui fait fi de la solidarité dont nous, Belges, devrions nous enorgueillir .

Que nous le voulions ou non, notre société est plurielle ; cultures et confessions multiples s'y croisent et, mieux encore, s'y mélangent.

Et s'il existe une solution, je suis intimement convaincu qu'elle reposera, entre autres, sur la réflexion et l'ouverture. Notamment, sur la manière et moyens qui permettront d'éloigner les extrémistes de tout bord d'une population.

Place sera alors réservée aux modérés afin de définir l'espace de vie qui sera, non seulement, notre quotidien, mais surtout celui des générations à venir.

(s) Raymond Debelle.

09:21 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2012

UBIQUITE ... et CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE 2012

UBIQUITE ... J'aurais bien voulu, ne serait-ce qu'une heure, être dôté de ce don merveilleux. Que de tâches accomplies en plus ! Hélas même ce 11 novembre 2012, fête commémorative de l'Armistice, cela n'a pas marché ... Redevenons sérieux.

Première étape à WARCHIN, mon village natal. L'amicale "Para-Commando" de Tournai, comme chaque année, commémore cette date face au monument aux morts de WARCHIN. J'ai eu le plaisir d'y rencontrer, en plus de Madame l'échevine et présidente du CPAS, Rita LECLERCQ, le comité de l'amicale "para-commandos", sympathisants et amis.  (  Pour détails, voir blog : http://warchin-varcinium.skynetblogs.be )

- DSC08387.JPG

- DSC08391.JPG

- DSC08403.JPG

La cérémonie de WARCHIN finie, je me suis dirigé vers le cimetière de RUMILLIES ... où je savais que la cérémonie venait de se terminer - Il est toujours agréable, les visiteurs repartis, d'admirer ces marques de reconnaissances florales sur les tombes de ces disparus toujours proches, malgré tout. "On ne sait être à deux endroits en même temps !"

DSC08404.JPG

 Des tombes personnelles et le monument du cimetière étaient garnis de la gerbe de l'Administration communale de Tournai et de fleurs récentes.

Ma visite du cimetière de Rumillies se termina d'abord par la stèle blanche Commonwealth, tombe du Captain Guy Wilbraham WAREING, pilote de la RAF, 19 ans, abattu au dessus de Rumillies le 27 octobre 1918, mort pour notre liberté.

DSC08405.JPGLa tombe elle-même est toujours ... décorée de trois potées de fleurs artificielles, délavées par leur exposition ininterrompue aux intempéries, à longueur d'années ; elles proviennent certainement d'anciennes fleurs destinées aux "ordures florales" et qui, en dernière minute, ont reçu cette dernière mission de décorer ??? la stèle de ce jeune pilote de 19 ans, héros de la RAF. J'eus l'honneur de recevoir il y a quelques années TIM et GUY WAREING, deux des neveux de Guy Wilbraham WAREING.DSC08406.JPG

Et ensuite par : 

Ci-dessus, à l'angle du cimetière, cette autre tombe de militaire(s) belge(s) de la commune de Rumillies mérite aussi le passage de la "Bonne fée Sécateur" ; les inscriptions sont presque entièrement cachées par l'exubérance du buis ... ce bois, obéissant ainsi aux lois de la nature. 

Je partis ensuite pour Kain-La-Tombe, pour visiter le "MEMORIAL ROBERT MERCER" et sa décoration florale. Surprise ... et merci à l'Administration communale de Tournai et au service des "Espaves verts" de la ville. Les fleurs de type "Pelargonium", je crois, ont été remplacées par d'admirables potées de chrysanthèmes jaunes  ... et par la gerbe du 11 novembre.  Remarquable au coup d'oeil !

DSC08411.JPG

DSC08408.JPG

Ce 11 novembre 2012 a été déposée, comme les années précédentes, une gerbe de la "Ville de Tournai", rendant ainsi hommage à "Bob" MERCER et son équipage dont le pilote prénommé, le 28 janvier 1945, restant aux commandes de son B-17G en feu, évita une épouvantable catastrophe sur le hameau "rue du Viaduc, avenue d'Audenarde, avenue Elisabeth, rue Pierre, l'église de Kain-La-Tombe et les maisons environnantes.

Mes photos prises ce 11 novembre, je les transmis immédiatement, via e-mail, aux membres de la famille de "Bob" Mercer, du copilote Charles Taylor et du radio-operator Lyle Graesser qui nous avaient rendu visite jadis à Tournai et lors de l'inauguration du mémorial le 22 mai 2008. Voici ce que Melissa Brown, nièce du pilote, me répondit immédiatement hier, lundi 12 novembre :   "Jacques,  Thank you so much for posting the photos. One day I shall come there again and lay the ribbon myself, but until then, thank you and the village for such honor and memorialization to our Uncle Bob.  We are forever grateful. "  (s) Melissa.

DSC08413.JPG

Photos : Jacques De Ceuninck

FIN

 

 

13:49 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |