22/12/2012

MERRY CHRISTMAS 2012 and HAPPY NEW-YEAR 2013

2009-01.11 - Dimanche - Tournai - ESCAUT gelé - colorisé et crayon.jpg

21:39 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/12/2012

MERCI AU DIEU INCA ...

Je redeviendrai sérieux après !

http://medaillesdutournaisis.skynetblogs.be

te dit :

"Merci à toi ! Ô dieu Inca, de nous avoir permis d'accueillir en cet ultime jour de votre calendrier, l'auteur inconnu de la 136.000° -  visite de notre blog - cent trente-six mille !  

y.v.y.v.y.v.y.v.y.v.y.v.y.v.y.v.y

15:51 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2012

REMEMBER 27th December 1918 ...

En compulsant à TOURNAI, chaussée de Willemeau, au Cimetière du Sud - Allied extension, c'est-à-dire la partie réservée aux militaires des deux guerres, le livre " THE WAR GRAVES OF THE BRITISH EMPIRE - The Register of the names of those who fell in the Great War and are buried in the Tournai Group of Cemeteries Belgium ", j'eus l'attention attirée, parmi beaucoup d'autres particularités, sur les fiches suivantes : 

- ath ---.jpg

- ath -----.jpg

John William GALLIMORE et Edgar John HALLETT sont deux militaires de la 74° division britannique, une des divisions qui vient, le 9 novembre 18, de délivrer Tournai, avec notamment les 47° et 55° divisions. Les combats sont donc terminés depuis quarante-six jours.

Le 27 décembre 1918, il y a 94 ans, ces deux hommes ont été tués par une explosion dans les environs des bâtiments de la gare de chemin de fer de ATH (ligne Tournai-Bruxelles).

Que s'est-il passé ?

Quelques précisions initiales : Casualty Clearing Station ou  CCS -  Le - La - CCS est une station ou poste d'évacuation sanitaire destiné à faciliter le transfert des blessés des champs de bataille vers les hôpitaux et, au moment des combats, le C.C.S. est installé à une vingtaine de km de la ligne de front. Le C.C.S. est généralement installé près d'une ligne de chemin de fer, si possible. Il pouvait contenir au minimum 50 lits et 150 civières. Il était composé notamment de troupes du "Royal Army Medical Corps". Le C.C.S. en question venait d'être installé à l'hôpital civil de Ath, venant de Tournai - Asile d'Aliénés - que les Allemands, après avoir fait évacuer les malades, ont transformé en hôpital militaire pour leurs troupes.

Le "War Diary of Intelligence Summary - December 1918" (Journal de campagne) mentionne :

Ath - 27.12.18 - A series of loud explosions in the vicinity of the Railway Station at Ath caused many casualties ... Traduction : Ath - 27.12.18 - Jour humide et froid - Une série de violentes explosions dans le voisinage de la gare de chemin de fer à Ath a fait beaucoup de victimes. Vers 21 heures, 14 soldats et 1 civil, tous plus ou moins gravement brûlés, ont été hospitalisés. Un homme est décédé à son arrivée. La cause de l'origine de l'incendie et des explosions n'est pas encore exactement connue. Les hommes partaient, apparemment, tous en permission. A 8 heures, le lendemain matin, un autre patient est mort et un autre ne survivra pas. Plus tard, 3 corps carbonisés, totalement meconnaissables, ont été transportés au poste de secours (C.C.S.)  

(s) : ..... Lt Cl  -  Officier Commandant 2nd Australian C.C.S.

Report of surgeon specialist for month of december 1918 - 2nd Australian Casualty Clearing Station  At Tournai that is from 1st to the 11th of the month, 11 operations were performed (...) (...)  At Ath from 18th to the 31st, 13 operations were performed (...) (...). 

On the evening of the 27th, 12 cases of severe burns were admitted (...) Traduction : Rapport du médecin-chirurgien pour le mois de décembre 1918 - Le soir du 27, 12 cas de brûlures sévères furent admis suite à un accident sur un train stationné en gare de Ath. Ces patients étaient tous en grave état de choc et souffraient sérieusement de brûlures générales particulièrement aux mains et aux pieds. Les soins de jour et de nuit à ces cas ont entrainé un lourd travail pour le staff infirmier. Je désire exprimer toute ma gratitude pour le travail qui a été apporté. Quatre de ces cas ont été à présent, évacués. Quatre autres moururent et quatre autres sont restés à l'hôpital et de ces quatre derniers, trois sont dangereusement malades. Ils ont été soignés journellement avec "3% Picric in Paraffin".  

(s)  ...Matthews Major - Surgeon Specialist 2nd A.C.C.S.

 

- DSC08660.JPG

- DSC08630.JPG

Deux des victimes britanniques - ndla : apparemment, les seules, enterrées à Tournai (recherches en cours)

- DSC08603.JPG

Vue très partielle des 625 tombes militaires du cimetière Commonwealth au Cimetière du Sud à TOURNAI

- DSC08599.JPG

A titre d'info : quelques-unes des 125 tombes de militaires russes, décédés comme prisonniers de guerre de l'armée du Kaiser.

Photos cimetière Tournai : Jacques De Ceuninck

Les deux cimetières de la ville d'Ath contiennent des tombes du Commonwealth. Celui dit "de Lorette", uniquement 17 tombes de la guerre 40-45 dont quatre non-identifiées. L'autre cimetière communal, à l'angle des rue de Soignies et de l'Egalité, contient 38 tombes Commonwealth de la guerre 14-18. La plupart des militaires sont décédés en février et mars 1919, un seul - A.J. BEW - est mort le 27 janvier. Il appartenait à la 74° division comme Gallimore et Hallett mais quelle est la cause de son décès, un mois après la catastrophe : Suite brûlures ou grippe espagnole ? 

Le site "CWGC - Cemetery details" mentionne : - TraductionLes 38 tombes (...) datent de Novembre 1918 à Mars 1919 et sont, la plupart des hommes qui moururent au "N°2 Australian Casualty Clearing Station"

 

F I N 

16:09 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/12/2012

Guerre 14-18 - Les 90 tombes belges de ST-JEAN-CAP-FERRAT (France)

Je visitai, il y a quelques années, la commune française de Saint-Jean-Cap-Ferrat dans le département des Alpes Maritimes, sur la Côte d'Azur, entre Nice et Monaco. Dans le cimetière de la Pointe Sainte-Hospice de cette localité, j'eus la surprise de découvrir 90 tombes de militaires belges, décédés à l'hôpital militaire local, pendant la guerre 14-18. Parmi elles, la tombe d'un soldat, né à Tournai le 19 août 1890 et décédé à l'hôpital militaire de Cap-Ferrat le 4 avril 1917 : LERICHE Auguste, soldat, musicien au 3° régiment de Chasseurs à pied.

14.18 - LERICHE Auguste0000.JPG

Quelques-unes des 90 tombes de militaires belges, décédés à l'hôpital militaire.

14.18 - LERICHE Auguste0001.JPG

Auguste LERICHE, soldat, né à Tournai le 19.8.1890 - décédé à Cap-Ferrat le 4.4.1917

14.18 - LERICHE Auguste0003.JPG

14.18 - LERICHE Auguste0004.JPG

photos : Jacques De Ceuninck

De  http://www.1914-1918.be/histoire_hopitaux.php - à voir - je lis "De nombreux soldats, souffrant d'une pathologie pulmonaire ( tuberculeux, gazés ) ont été hospitalisés et soignés à Saint-Jean-Cap-Ferrat ...". Ce domaîne où fût installé cet hôpital militaire belge, était la "Villa des Cèdres", une des nombreuses propriétés de notre roi Léopold II que son successeur, le Roi Albert I°  transforma momentanément en établissement hospitalier qui ferma à la mi-1919. 1.328 militaires belges y furent soignés.

Pour découvrir la liste des 90 militaires belges, voir : http://pagesperso-orange.fr/choulik/arborescence/frames/cimbelge.htm

 

DRAPEAU - BELGIQUE.gif

 

FIN

21:23 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |