23/04/2016

Etrange fin ... post-mortem de l'artilleur anglais Claude FOTHERGILL.

DRAPEAU - GRANDE BRETAGNE.gif

Belgique - QUEVAUCAMPS - Cimetière communal - commune de Beloeil.  -  Dans ce cimetière, à gauche près de l'entrée, se trouvent deux tombes de militaires britanniques, l'une est une classique stèle blanche "Commonwealth" du Private W. Mitchell, "8th Battalion Army Cyclist Corps", tué le 09.11.1918, l'autre est une croix sur son socle en pierre du gunner (artilleur) FOTHERGILL Claude, Henry - 212576 - "290th Brigade Royal Field Artillery" - "58thInfantry Division", décédé le 02 janvier 1919, suite noyade accidentelle.

a - P1050687.JPG

QUEVAUCAMPS - Entrée du cimetière

P1050688.JPG

b - P1050689.JPG

C'est cette mort accidentelle qui me poussa à en rechercher la cause.

c - P1050692.JPG

"ACCIDENTLY  DROWNED" : "NOYE ACCIDENTELLEMENT" 

Où s'était produite cette tragédie qui enlevait la vie à ce jeune militaire de 20 ans qui avait survécu à cette effroyable guerre de 14-18 qui venait tout juste de se terminer ?

Les archives de la CWGC ne donnant pas de précisions, j'ai orienté mes recherches vers la presse locale dont, notamment, le journal "L'AVENIR DU TOURNAISIS" et particulièrement l'édition du jeudi 30 janvier 1919, sous une rubrique mentionnant le village de ... BLATON.

Pourquoi BLATON alors que ce jeune Anglais était enterré à QUEVAUCAMPS ? La réponse me fut donnée à la fin de la lecture de l'article ci-dessous.

P1050561 - Enterré QUEVAUCAMPS - Av.Tsis. 30.01.1919.JPG

P1050562 Enterré QUEVAUCAMPS - Av.Tsis. 30.01.1919.JPG

Je fus réellement très surpris, presque choqué.

Même presque 100 ans plus tard, je m'abstiendrai d'apporter tout jugement détaillé sur l'attitude de l'autorité religieuse de BLATON, en fonction en 1918-1919, même si selon le récit de ce journaliste, elle n'est pas du tout à mettre en exergue.

Habitué à compulser les journaux tournaisiens de l'époque, je me suis dit et conclus que ce refus du curé de Blaton était une "balle en or" pour le journaliste de "l'Avenir", de tendance politique totalement opposée, dans ce journal libéral et anti-clérical - qui, grâce à son article, plaça - comme on dit au tennis - un "ace dans le fond du court".

Je n'ai trouvé aucun droit de réponse dans le "Courrier de l'Escaut".

FIN

16:31 Écrit par SRPMDB | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |