08/04/2008

Cérémonie au monument Bruno Méaux le 08/04/08

Le 8 avril  - Monument caporal Bruno Méaux -

Tournai, quartier Saint-Jean,

à 10h45:accueil au quartier Ruquoy (salons Adjudant De Mets);

11h15: transport par bus militaire vers la rue Bruno Méaux;

11h30: cérémonie commémorative à la stèle Caporal Bruno Méaux; 11h45: transport par bus militaire vers le quartier Ruquoy;

11h50: verre de l'amitié au quartier Ruquoy (salons Adjudant De Mets).

 610x

 

Le massacre des para-commandos belges
 
 
Présente en effectif réduit, la force de maintien de la paix des Nations-Unies (MINUAR), sous le commandement du général canadien Roméo Dallaire, tenta de stabiliser la situation.
 
Dans la nuit du 6 au 7 avril,  l'état-major des FAR (Forces armées rwandaises) s'opposa verbalement au général Dallaire, commandant de la MINUAR, qui rappella l'autorité légale du premier ministre pour prendre le contrôle de la situation.  Le Colonel Bagosora contesta son autorité. Le général Roméo Dallaire décida de donner une escorte de casques bleus à Madame Agathe Uwilingiyimana pour la protéger et lui permettre de lancer un appel au calme à la radio dès le lendemain matin. 
 
Le 7 avril à 2h00, dix paras belges (Caporal Bruno Bassine, Cpl Alain Debatty, Cpl Christophe Dupont, Cpl Stéphane Lhoir, Cpl Bruno Meaux, Cpl Louis Plescia, Cpl Christophe Renwa, Cpl Marc Uyttebroeck, 1 Sergent Yannick Leroy et Lieutenant Thierry Lotin), partirent du centre de Kigali, à bord de deux jeeps, afin de rejoindre le domicile du Premier ministre.  Vu la présence de plusieurs barrages, les Belges n'atteignirent leur but qu'à 5h30, où il rejoignirent cinq soldats ghanéens, également affectés à la sécurité du Premier ministre à son domicile.
À 05 h 37, le Lt Lotin indiqua qu’il n’était plus question, vu les barrages établis, de se rendre à Radio-Rwanda. Ordre lui fut donné de prendre une position défensive
À 06 h 55, le Lt Lotin signala qu’il était encerclé par une vingtaine de militaires rwandais, armés de fusils et de grenades, et que des membres de la garde présidentielle lui demandaient de déposer les armes. Ses supérieurs lui enjoignirent de ne pas rendre les armes et de maintenir le dialogue.
A 8h34, le Premier ministre tenta de fuir son domicile en compagnie de gendarmes, affectés à sa sécurité, qui la cachèrent dans la maison d’un voisin . Elle y fut découverte par des membres de la garde présidentielle qui la ramenèrent à son domicile où elle fut tuée vers 11 h 45 ainsi que son mari.
A 08 h 43, le groupe Lotin fut déchargé de sa mission de protection du Premier ministre par le commandement mais prié  de ne pas se laisser désarmer et de négocier.  Le Lt Lotin rétorqua qu’il était trop tard, ayant déjà quatre hommes désarmés à terre.  L'officier, dans ces circonstances, fut autorisé à rendre les armes s’il le jugeait nécessaire:  " Tu es sur place, c’est à toi d’apprécier la situation ".
Les cinq Ghanéens et les dix Belges furent désarmés sans résistance possible et conduits, sous la menace des armes, vers un minibus VW qui attendait à l’extérieur.
 
En arrivant à destination, au camp militaire de Kigali, les quinze militaires furent obligés de quitter le véhicule et de s’asseoir sur le tarmac situé à l’entrée du camp.
Rapidement  la rumeur circula parmi les militaires FAR rassemblés dans le camp que les soldats belges avaient abattu l’avion présidentiel . Ceci  engendra vite un soulèvement général en faveur du lynchage des militaires belges.
A 9h06, le Lt Lotin, utilisant la radio d'un observateur ONU togolais, informa sa hiérarchie que son équipe avait été emmenée dans un endroit inconnu et que deux de ses hommes se faisaient tabasser et lyncher.
Des soldats rwandais se ruèrent sur les militaires de l’ONU et les frappèrent à coups de crosses, béquilles, pierres, râteaux et baïonnettes jusqu'au moment où quatre militaires belges succombèrent des suites de leurs blessures .
Inexplicablement, le général Dallaire passa alors devant le Camp Kigali et aperçu, au sol, plusieurs militaires belges.  Si les circonstances ne lui permirent pas d'intervenir immédiatement, il reste incompréhensible, qu'une fois en sécurité, il ne prit aucune mesure afin d'envoyer des secours aux Belges en difficulté.
 
Les magasins d’armement du camp, dont la Minuar avait la responsabilité, furent entre-temps fracturés.
Le Col Nubaha, commandant du camp, accouru sur les lieux en compagnie d’autres officiers, tenta d’empêcher les Rwandais de pénétrer dans un local de permanence ONU où le Lt Lotin s’était finalement réfugié avec quatre militaires belges qui l’avaient rejoint en profitant d’un moment de confusion.
Un cinquième militaire belge parvint bientôt à rejoindre le groupe Lotin en rampant sous un véhicule.
Le groupe Lotin était alors composé de six militaires belges et des cinq ghanéens. Quelques instants plus tard, un militaire belge fut tué par un tir d’arme à feu provenant de l’extérieur.
 
Le local où s'étaient réfugiés les militaires ONU fut pris sous le tir des armes des Rwandais.  Les Belges et les Ghanéens furent contraints de se jeter sous les lits qui s’y trouvaient et de se protéger derrière le cadavre du soldat belge décédé.
 
Ayant arrêté les tirs un moment, les Rwandais ordonnèrent aux Ghanéens de quitter le local par une fenêtre cassée. Sous escorte, les cinq Ghanéens furent ainsi expulsés du camp.
Vers 12h30, un caporal rwandais, voulant pénétrer dans le local des Belges, se fait arracher son fusil Kalashnikov par le Lt Lotin qui le tua à l’aide de son pistolet GP35,seule arme qui avait pu être dissimulée lors de l'arrestation et du désarmement des Belges.
L’attaque redoubla de violence. Des bombes lacrymogènes furent lancées dans le local tandis que les Belges ripostaient avec la Kalashnikov.
 
Une fois les 45 cartouches contenues dans l'AK47 et le GP épuisées, ce fut la curée.  Un Rwandais escalada le toit du local pour y lancer, d’un trou pratiqué, des grenades défensives . D’après des témoins, la résistance belge s’arrêta entre 12 h 30 et 13 h 30 (14h00??).  Les cadavres furent retirés du local de l'ONU et dévalisés (uniformes, chaussures) avant d'être mutilés...
Cet épisode dramatique plongea la Belgique dans la consternation et entraîna son désengagement de la Minuar.  Dans la foulée, la Belgique entraîna à son tour l'ONU dans une spirale de désengagement.

 ( sources: site les batailles célèbres de l'histoire )

14:27 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

L'Ordre National du Mérite ( France )et l"Association Nationale des Membres de l'Ordre du Mérite"

Les chevaliers de l’Ordre National du Mérite, second ordre national de France.

 Cet ordre fut créé en 1963 par le Général Charles de Gaulle, dans le but de décorer les civils et les militaires ayant accompli un « mérite distingué » que ce soit dans une fonction publique ou privée. L'insigne de l'ordre National du Mérite est une étoile à six branches doubles suspendue à un ruban bleu. La couleur au centre de l'étoile varie selon le grade de son possesseur. On distingue dans cet ordre trois grades, officiers, chevaliers et commandeurs, ainsi que deux distinctions, les Grands officiers et les Grand'Croix.

L'Ordre se compose toujours de trois membres qui y entrent de droit. Le président de la République est le Grand Maître de l'Ordre et Grand'Croix. Le grand Chancelier de la Légion d'Honneur est aussi le Chancelier de l'Ordre National du Mérite et également Grand'Croix. Enfin, six mois après son entrée en fonction, le Premier Ministre devient Grand'Croix. Les autres membres sont les personnes ayant reçu la distinction de l'Ordre. Pour le reste de l'organisation de l'ordre, la hiérarchie et le déroulement des séances sont calqués sur ceux de la Légion d'Honneur. Les conseils regroupent dix membres choisis par décret du président de la République, et sont présidés soit par le Grand Maître, soit par le Chancelier. Lors de sa création, l'Ordre National du Mérite permit de remettre à jour les différents ordres existants, et aurait pu paraître comme une révolution. Dans un premier temps, il permit de redonner à la Légion d'Honneur tout son sens, en lui redonnant une importance qu'elle perdait. Ensuite, la création des chevaliers de l'Ordre National du Mérite permit de clarifier la situation d'autres ordres du Mérite. En effet, il existait un grand nombre d'ordres du mérite très différents les uns des autres. Par exemple, on pouvait être décoré de l'ordre du mérite artisanal, l'ordre du mérite civil et bien d'autres encores. Ces ordres étaient des ordres ministériels, et avant la création de l'Ordre National du Mérite, on en dénombrait vingt. En 1963, seize furent supprimés, les quatre autres furent gardés en raison de leur importance. Les chevaliers de l'ordre National du Mérite englobèrent les seize supprimés et simplifia ainsi la gestion des différents ordres. Autre détail d'importance, alors que les femmes ne furent autorisées à recevoir la Légion d'Honneur que tardivement, dès sa création en 1963, les femmes pouvaient devenir chevaliers de l'Ordre National du Mérite. De plus, il est plus simple de devenir Chevalier de l'Ordre National du Mérite car les années de service nécessaires pour passer du grade d'officier à celui de chevalier, puis à celui de commandeur, sont moins importantes que les années demandées pour évoluer à l'intérieur de la Légion d'Honneur. Bref, même si l'Ordre National du Mérite peut paraître moins important que la Légion d'Honneur sur le plan distinctif, il est en fait très important car il a permis à toutes les autres distinctions françaises de retrouver leur place initiale, et il a également permis de « rénover » les ordres afin de les intégrer dans la société.



les titulaires de l'Ordre National du mérite sont rassemblés dans une association dont nous vous indiquons ci-aprés l'adresse du site:http://www.anmonm.com/




 

 

 

08:24 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

03/04/2008

Genèse de la Brabançonne

Genèse de la Brabançonne

Un soir, après les chaudes journées de septembre 1830, quelques jeunes gens entrent dans le café de "l'Aigle d'or", rue de la Fourche à Bruxelles. On offre aux jeunes patriotes le salon du premier pour se reposer. C'est au milieu des paroles généreuses, des rires et des refrains de ces jeunes soldats de la liberté que l'un deux, un certain Jenneval, se met à réciter les vers d'un texte, qu'il avait composé et qui traduit les aspirations des révolutionnaires à ce moment-là.

C'est ainsi que l'on raconte la naissance de l'hymne national belge en 1830.

Si l'anecdote n'a peut-être pas de valeur historique, il est cependant certain que la première Brabançonne fut écrite par Louis-Alexandre Dechet, mieux connu sous le nom de JENNEVAL, à la fin de 1830. Acteur au théâtre de la Monnaie à Bruxelles, où avait éclaté, le 25 août 1830, la révolution qui aboutit à l'indépendance de la Belgique, Jenneval s'engagea dans l'armée révolutionnaire et fut tué au combat, près de Lierre, le 18 octobre 1830.

Il composa trois versions du "Chant national belge", versions qu'il adapta au fur et à mesure de l'évolution des événements.

En 1860, elle fut une fois encore remodelée, mais cette fois, non pas par son créateur, mais par le Premier Ministre Charles Rogier qui adoucit fortement les paroles virulentes adressées par Jenneval à l'égard du Prince d'Orange, Guillaume de Nassau. C'est cette version qui est reproduite ci-dessus et qui est encore utilisée actuellement.

Quant à la musique de la Brabançonne, elle fut écrite pendant les journées de septembre par François VAN CAMPENHOUT. La première exécution publique de l'hymne national belge a eu lieu au théâtre de la Monnaie, au début du mois d'octobre 1830. La partition primitive a également été modifiée, afin de l'adapter aux paroles de Charles Rogier.

En réalité, il n'existe pas de version officielle de "La Brabançonne". Différentes commissions ont été chargées d'examiner le texte et la mélodie de "La Brabançonne" et d'en établir une version officielle. Leurs travaux n'ont jamais abouti. Néanmoins, une circulaire ministérielle du Ministère de l'Intérieur du 8 août 1921 décrète que seule la 4e strophe du texte de Charles Rogier doit être considérée comme officielle, tant en français qu'en néerlandais.

Précisons encore qu'il existe un "monument à la Brabançonne" à Bruxelles, place Surlet de Chokier. Des extraits de paroles en français et en néerlandais de l'hymne national y sont gravées.

18:01 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2008

Complément d'information : INAUGURATION OFFICIELLE DU MEMORIAL EN L'HONNEUR DU PILOTE AMERICAIN "BOB" MERCER ET DE SES 8 COMPAGNONS D'EQUIPAGE

Voici un complément d'information déjà préannoncé dans l'avis initial ci-après : Lettre de Monsieur le Bourgmestre et Echevins, datée du 18 mars 2008 " Mémorial de Kain la Tombe - Inauguration du 22 mai 2008".

Cher Monsieur,    Nous avons le plaisir de vous informer que le Collège Echevinal a décidé de patronner la cérémonie d'inauguration de la stèle commémorative au pilote américain Robert Mercer, le 22 mai à 10.30 h.     Le Collège sera représenté à cette manifestation du Souvenir par Monsieur le Bourgmestre Christian Massy et les Echevins qui le souhaitent.     Monsieur le Bourgmestre prononcera un discours au cours de cette inauguration.     Une gerbe sera déposée au nom de l'Administration communale.     Une réception sera offerte par l'Administration Communale sur le site de l'école communale des Apicoliers au terme de cette manifestation. (...)

-L'Ecole des Apicoliers se trouve à la rue des Ecoles à quatre cents mètres de l'église de Kain la Tombe ... ou une marche de 6 à 7 minutes.

Toutes les personnes, voulant rendre hommage, en même temps que nous, à la mémoire de ces courageux jeunes aviateurs américains, sont donc les bienvenues.   Invitation à tous.                         Jacques De Ceuninck  -  La Lorgnette

AVIS INITIAL 

En date du jeudi 13 mars 2008, le Collège des Bourgmestre et Echevins de la ville de Tournai a rendu officielle la date du 22 MAI 2008 comme jour de l'inauguration du mémorial, érigé en souvenir du sacrifice du jeune pilote américain, Robert V. MERCER, resté aux commandes de son quadrimoteur B-17G en feu, afin d'éviter l'écrasement sur Tournai, l'église de Kain-la-Tombe, la petite école et les maisons environnantes, qui aurait entraîné une épouvantable catastrophe humaine.

Les cérémonies, sous le patronage de la Ville de Tournai, débuteront au pied du mémorial, face à l'église de Kain-la-Tombe à 10.30 heures en présence de nombreuses personnalités civiles, militaires, patriotiques, belges et américaines.

La régionale du Tournaisis des "Médaillés et Décorés" avait eu, en mai 2005, l'immense honneur de recevoir et d'honorer un des 7 survivants de 1945, l'opérateur-radio LYLE GRAESSER, âgé à ce jour de 87 ans.

D'autres précisions suivront rapidement. 

Les photos : 1/ le valeureux et malheureux pilote  - 2/lui-même et son équipage deux mois avant la catastrophe.

B-17G-KAIN-Robert MERCER Pilote n°1 du B-17 - KAIN
Mercer's crew1 - Test PHOTO
Jacques De Ceuninck " La Lorgnette"

 

11:18 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2008

Jean-Marie Delmotte,Grand Chancelier National

C'est par un score à la soviétique que l'assemblée générale nationale de ce 08/03/08 a élu notre ami Jean-Marie Delmotte au poste de Grand Chancelier National  ; c'est ainsi le deuxième tournaisien qui, en peu de temps, accède au Comité National.

Nous lui souhaitons un long et fructueux mandat en lui adressant encore toutes nos amicales félicitations.  

C'est très volontiers que ses amis tournaisiens accepteront le verre de l'amitié qu'il ne manquera pas de leur offrir à l'occasion de cette importante promotion...

La nouvelle a aussitôt envahi les rédactions comme d'habitude...

 CNN NEWS...tvbbcdr45nsxhwz45jq3dfqqkD901858

DELMOTTE_JM_-_GD_CHANC._NATL

Jean-Marie Delmotte

15:27 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

2008 - 8 mars - EN ROUTE POUR CHARLEROI - Assemblée générale statutaire nationale -

Ce samedi 8 mars a eu lieu à Charleroi, l'assemblée générale statutaire nationale des Médaillés et Décorés de Belgique.

La rédaction de "LA LORGNETTE" et ses divers correspondants en mission se coupent en 4 pour vous, chers membres et amis de partout des MEDAILLES et DECORES DE BELGIQUE,

LES PHOTOS DE CES MOMENTS INOUBLIABLES ?   VOIR LE BLOG  !

Mais déjà, afin de vous mettre l'eau à la bouche ...

Clin d'oeil Notre voyage vers "LA GARENNE" à CHARLEROI, près du bien connu "Spiroudôme", pour l'importante "Assemblée générale statutaire nationale",  se passait, on ne peut mieux. Dans la seconde voiture de notre ami André, nous suivions notre premier véhicule ... Certes, Mr de La Palice en aurait dit autant mais aurait utilisé le mot "carrosse". C'est bien normal ; à un moment donné, nous sommes entrés dans l'importante agglomération carolo.  Notre voiture n°1 : une Mercedes ! On la suivait ; pour tout vous dire : virage à gauche, virage à droite, revirage à gauche, Noon, à droite ! j' te dis qu'c'est à gauche etc. etc. 

TOUT A COUP, peut-être un miracle mais surgissant de mon subconscient, y enfoui depuis des années, allez savoir pourquoi ? : un "FLASH" ! Je me suis retrouvé pendant quelques minutes ... en 1945 à Warchin, mon village natal au NE. de Tournai. J'étais dans mon école des garçons où maintenant, il y a le "Comité de Quartier" ; je me suis vu sur l'estrade, face à mes condisciples dont quelques-uns essayaient de me faire rire, mon dos au tableau noir, le bureau  de mon toujours regretté instituteur Abdon Vanoverschelde, à ma gauche. C'était l'heure de la "Déclamation" comme on disait à l'époque. Sur un petit signe de la tête du "mait' d' école", je m'étais courageusement lancé vers ...

LES DEUX CHEMINS

"Un enfant au bout d'une route -  trouva tout à coup deux chemins. -  Il s'arrêta, rempli de doûte,  -  roulant son châpeau dans ses mains.  -  Sur un arbre, une planche étroite  - portait une inscription peinte en noir. -   Fallait-il prendre à gauche, à droite  - ou bien rester là jusqu'au soir ?  -  Mais l'enfant ne savait pas lire.  -  Il eut beau se gratter le nez, -  la planchette ne put lui dire : -  C'est par ici, petit, venez ! ..."

 Moralité :

Quand te prinds un GPS  -  dins eine Mercedes  -  et que te pinses à  l' donner à t 'nouvieau Présidint   -  pour qui t'mout' èt' kémin  -  Et qu'in pluss, su l' sièch' arrièr',  -  t'as deux passagères qui,  -  l' preumière, elle dit toudis : "A gauche" "A gauche" et l'aut', "A droite" "A droite" -  et tout chà, au même momint.  -  Et bin, quind t'es dins l'auto qui suit, -  Te peux t' dire, qu' à c'momint-là, te n'te sins po bin et t'as comm' eul coeur malate !  -  Heureus'mint, qu' dins no' cariole  - notre chauffeur , notre André, au bout d'une route, trouva tout à coup deux chemins.  -  Il s'arrêta, Neooon ! Il RALENTIT, rempli de doûte ... Neooon ! SANS aucun doûte, et raconta :

"T'in fais po ! Dins l' Mercedes, i zéont un GPS  -  Qui a comme marque un néom comme "Gamin",  -  Ch'est l'machin d' not' nouvieau Présidint. -  Mais avec chà, qu'on dit c' qu'on veut, mais i roul'tent tout à leu' zaise ..."

N'impêche ! Comme chà, on est arrivés tertouss' ... in beonne santé.  On étéot tellmint contints qu'on a laissé eul portchière tout grant' ouvert' ! Et ch'est quelqu'un d' Charleroi qui est v'nu l'dire. I aveot même déjà sonné à l' polisse mais i n'ont pas du v'nir pasque Guy qui est chef là-d'dins,  i leu' za dit que ch' nétéot rien - Booooh ! Pour chà, n'tins fais poooos !  - On va aller à l' réuniéon national' et après, minger in morcieau et boire in keop ! Et après chà, on r'viendra vir' les Tournisiens.

Et mi, dins c' touillache ? Et beh, j'espère bin qui n' m'in voudreont pos, sineon pou' m' plache à "LA LORGNETTE" chà sint monvais ! Triste

Chers amis des "Médaillés et Décorés" de Belgique, de France et de Navarre, j'ai voulu "ressortir", juste pour cette gentille anecdote, notre bon vieux picard du Tournaisis. Il n'y a pas que le "Ch'Ti du Nord" de nos amis de France ! HEEEIN ! Certes, certains n'assimileront qu'imparfaitement, notre accent savoureux ; qu'ils nous pardonnent. Nous aussi, nous sommes avides d'entendre un peu de leur patois lors de prochaines réunions.

J'ose croire, qu'avant d'apprécier la magnifique série de photos dans ce blog, vous aurez pardonné mon intrusion ... linguistique.

 Jacques DCK "La Lorgnette"

15:15 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Jean-Jacques Viseur membre des médaillés et décorés de Belgique

 

Le Bourgmestre de Charleroi , ancien ministre des finances et député fédéral,
Mr Jean-Jacques Viseur, était présent lors de notre assemblée générale de ce 08/03/08 et séduit par l'action et l'idéal de l'association a tenu à s'y affilier séance tenante.

 

DSC09572

15:14 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Assemblée Générale nationale du 08/03/08 à Charleroi

 

 DSC09539

L'assemblée générale nationale de l'association s'est tenue ce 08 mars 2008 à Charleroi et était organisée par notre Président provincial Guy Misson et sa dynamique équipe .

De nombreux participants, venus de tout le pays, ont particpé à cette AG. 

Dès 10 h, le président Coelembier ouvrit la séance et aprés la minute de silence en mémoire des membres disparus et l'hymne national, il présenta les comptes de l'association dont le commissaire aux comptes André Lebailly certifia l'exactitude ; il  fit ensuite rapport des activités de l'année écoulée.

Les membres du comité furent reconduits dans leurs fonctions et le Président passa ensuite à l'élection du grand chancelier national ; un seul candidat restait en lice, à savoir le tournaisien Jean-Marie Delmotte.

Celui-ci recueillit, sans aucune difficulté, le quorum requis et fut donc installé dans ses fonctions, après avoir été chaleureusement applaudi par l'importante délégation tournaisienne, un peu chauvine sur les bords...

N'oubliant pas l'aspect philanthropique de l'association, le Président national remit au représentant de l'ASBL Siloé de Charleroi, qui s'occupe des enfants placés, un chèque de 500 € 

 Le Bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur,  tint à honorer notre assemblée de sa présence et fut particulièrement impressionné par l'hymne des médaillés, composé par notre ami Patrick Bulion qu'il félicita chaleureusement.

Mr Viseur tint à adhérer aussitôt à notre association. 

L'assemblée se clôtura par le traditionnel drink avec toast au Roi avant que les participants ne passent à table pour un copieux repas, agrémenté d'une animation musicale de qualité au cours de laquelle le commissaire Asselman nous surprit tous en démontrant des talents de chanteur insoupçonnés ( what a wonderful world ...)

L'assemblée générale de 2009 se tiendra à Ypres.

Photos : Jacques De Ceuninck " La Lorgnette" sauf mentions spéciales

DSC09542
Le comité et les drapeaux

DSC09546
L'assistance avec notamment nos amis français menés par Gustave  Desomberg à gauche, Louis Dufossé et Régis Goret   -   Deuxième à partir de la gauche : notre secrétaire-trésorier Jean-Marie Delmotte sur des charbons ardents dans l'attente de son élection...

DSC09550
André Lebailly (commissaire aux comptes)

DSC09551
Yves Asselman et Norbert Somvil

DSC09553
La remise du chèque de 500 € à l'ASBL Siloé qui s'occupe des enfants placés par le juge

DSC09557
Mr Viseur, bourgmestre de Charleroi

DSC09560
Le comité écoute l'hymne des médaillés

DSC09563
Mr Viseur félicite Patrick Bulion

DSC09567
le Président national devant les drapeaux

DSC09570
Photo de groupe des participants

DSC09572
Mr Viseur signant son acte d'affiliation à l'association des médaillés sous le regard attentif du Président national

DSC09576
Comme d'habitude, notre ami Norbert Somvil fit montre de ses talents de poète

DSC09581
photo de famille pour nos amis policiers de tout le pays...

DSC09574
notre "rédacteur en chef" grand reporter, entouré de ... son équipe personnelle de futsal... Embarrassé Hum !

Photos ci-dessous : Guy Misson

 P1010103 FRC

Marie Thérèse Sixte aux petits soins avec ses hôtes français Régis Goret, Gustave Desomberg et Louis Dufossé à droite.

P1010164 FRC

Mr Gustave Desomberg Président de la régionale Nord France

 P1010165 FRC

Louis Dufossé

P1010155 Mr.Asselman chante

P1010137

P1010140

P1010129

P1010120

 

P1010096

une porte trop étroite pour l'imposante carrure du président de la régionale du Tournaisis ?

DSC09570

P1010163 FRC à droite

P1010151 Mr.Asselman chante

"What a wonderful world..." sung by Mr Asselman ! Thank you, Sir ! Actually that was wonderful and ... too short !Clin d'oeil

 P1010166

Ubi tu Gaius  Ego Gaia !

P1010156

P1010125

P1010124

P1010115

Mr et Mme Fernand Antoine (ancien Sénateur Bourgmestre de Gerpinnes )

P1010099

 

15:09 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2008

Conseil d'administration 2008 de la régionale du Tournaisis

Conseil d’administration de la

Régionale du Tournaisis – 2008

Président régional   

Masy Christian    8, Rue Massenet         7500-Tournai     0478 333009  

Vice-Président  Chancelier      

Pirard Félicien  43, Chée Montgoméry     7611-La Glanerie  069 64 88 30
                                                          

Vice-Président    

Pochart Jean-Philippe   47, Rue Childéric 7500-Tournai       069 76 66 08

Secrétaire-Trésorier - Grand-chancelier national

Delmotte Jean-Marie  Rue Machin, 327  7531-Havinnes  069 54 83 04

Administratrice honoraire  Madame Monique Callaert-Monart

Administrateurs     

Lebailly André     Rue Duquesnoy  27   7500-TOURNAI  Responsable du protocole et des relations avec les autorités civiles 

Scyeur Richard    Rue du Nord 37        7500-Tournai    Responsable du protocole et des relations avec les autorités militaires.

Spriet Guy   Porte-drapeau  Résidence Vert-Marais 25       7540-Kain

Geets Pol     Porte-drapeau

Debrauwere Dominique

Lecrit Daniel

Bulion Patrick

De Ceuninck Jacques    Résidence des Peupliers 66   7500-Tournai      069 21 03 77      Secrétaire de rédaction de "LA LORGNETTE"

       Adresse courriel       MDBTournai@hotmail.com

16:56 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/03/2008

Le Drapeau Belge



 

 Les deux premiers drapeaux belges ont été cousus par Madame Abts-Ermens (originaire de la ferme In Voscapel, à la chaussée de Louvain)fin août 1830 pour remplacer les étendards français accrochés sur l’Hôtel de Ville de Bruxelles

 


 

La nuit du 26 août 1830, c'est à l'Hôtel de Ville que sort le premier drapeau belge. La révolution éclata après une représentation de l'opéra la Muette de Portici d'Auber qui eu lieu la veille à la Monnaie de Bruxelles. "Amour sacré de la Patrie" chanté met le feu dans les esprits et l'insurrection révolutionnaire se déclenche. Le 23 septembre, les troupes hollandaises envahissent Bruxelles mais elles sont repoussées autour du parc de Bruxelles. La Brabançonne y est chantée. La nuit du 26 au 27, les Hollandais battent en retraite. Le 4 octobre, l'indépendance est proclamée. La monarchie est ensuite choisie et Léopold Ier de Saxe Cobourg Gotha prendra sa place sur le trône.


C’est le journaliste Edouard Ducpétiaux qui les a commandés. Pour cela, il a repris les couleurs utilisées lors de la révolution ‘brabançonne’ (version 1)

En 1789-1790, ces couleurs ont été utilisées, non parce qu’elles étaient celles du drapeau Brabançon, mais parce qu’elles étaient celles du régiment du Général Van der Mersch.

Les couleurs du drapeau belge sont noir-jaune-rouge, celles du drapeau roumain bleu foncé-jaune-rouge.

En 1830, le drapeau allemand n’existait pas puisque l’Allemagne a été créée en 1870 dans la Galerie des Glaces à Versailles. Les couleurs de la Prusse étaient noir-blanc, celles de la Bavière blanc-bleu. Ensuite, les couleurs de la nouvelle Allemagne étaient encore noir-blanc-rouge. Léopold  Ier est de Saxe, l’Allemagne n’existant pas en tant que telle à l'époque.

La disposition horizontale des couleurs nationales peut surprendre un visiteur non averti. Il faut se souvenir que le 26 août 1830, le premier drapeau belge arboré à l’Hôtel de Ville de Bruxelles reprenait dans ce sens les couleurs des patriotes lors de la Révolution brabançonne de 1787-1790 : rouge (en haut), jaune et noir. Cet emblème combinait les couleurs des écus du Brabant, de Flandre, de Hainaut et de Namur.
Le 23 janvier 1831, un arrêté du Gouvernement provisoire adopta la disposition verticale, où le rouge est placé du côté de la hampe. Quelques mois plus tard, une dépêche du ministère de l’intérieur inversera l’ordre des couleurs …
[lire E. Fivet, Les drapeaux de 1830-1831 - Namurcum, n° 1, mars 1925, pp.1-5]

Drapeau de la Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drapeau de la Belgique
Drapeau de la Belgique
UtilisationDrapeau d'État et de guerre
Proportions13:15
Adoption12 octobre 1831
ÉlémentsTricolore de bandes noir, jaune et rouge de même taille
 Drapeau civil et pavillon civil (Ratio 2:3)
Drapeau civil et pavillon civil (Ratio 2:3)
 Tricolore datant de 1830 répartie horizontalement
Tricolore datant de 1830 répartie horizontalement
Couleurs dites « de la Révolution brabançonne » (1789)
Couleurs dites « de la Révolution brabançonne » (1789)

Le drapeau de la Belgique est composé de trois bandes verticales noire (coté de la lance), or et rouge. L'article 193 de la Constitution (version 1994) mentionne les couleurs, les armes et la devise nationale : "La Nation belge adopte les couleurs rouge, jaune et noire, et pour armes du Royaume le Lion Belgique avec la légende : L'UNION FAIT LA FORCE."

Sommaire

[masquer]

Histoire du drapeau [modifier]

À la suite de la représentation de la Muette de Portici, le premier drapeau déployé le 25 août à Bruxelles après les manifestations du Théâtre de la Monnaie fut le drapeau français[1] . Il fut confectionné à partir des rideaux de l’appartement du rédacteur en chef d’un journal pro-hollandais qui avait été détruit par les révolutionnaires belges[2].

Ce drapeau fut placé sur l’Hôtel de Ville, mais le 26 août Édouard Ducpétiaux l’enleva et le substitua par le drapeau brabançon décoré de la croix de fer[3] . Le 28 août, à la demande de Lucien Jottrand, Ducpétiaux se rend vers la Grand-Place, et à quelques pas de là, au coin de la rue de la Colline, entre dans le magasin d'aunage des époux Abts por y demander la confection de deux drapeaux. Marie Abts confectionne sans tarder ces drapeaux composés de trois bandes de mérinos, placés horizontalement. Le premier ira flotter à l'Hôtel de Ville à la place de l'étendard français ; le second est pris en charge par un ami de Ducpétiaux, Alexandre Vanhulst, afin d'être brandi à la tête de la première compagnie de la Garde bourgeoise et de rallier le peuple bruxellois à la cause nationale.

La mythologie patriotique veut que ce drapeau tricolore, repris en 1830, ait déjà été celui de la révolution brabançonne de 1787-1790.

En réalité les drapeaux utilisés lors de la Révolution brabançonne étaient ornés d’armoiries, de figures religieuses ou allégoriques[4] . Pas un seul drapeau à bandes « noire-jaune-rouge » n’est mentionné dans les inventaires des emblèmes pris par les Autrichiens lors de la reconquête des États-belgiques-unis[5].

Le drapeau qui remplace alors le drapeau français n’est pas directement inspiré de celui de la Révolution brabançonne ; mais les couleurs brabançonnes ont inspiré Lucien Jottrand, avocat et journaliste à la rédaction du Courrier des Pays-Bas, pour l’élaboration d’un nouveau drapeau.

Il est intéressant de remarquer que pour une Révolution, qui est par définition une rupture, les Belges ont voulu voir dans ce drapeau national la renaissance d’une bannière plus ancienne, même si elle n’a aucune réalité historique, ce qui en dit long sur la récupération idéologique du passé dont la Belgique est friande en ce début de régime pour légitimer historiquement son existence[6].

Quoiqu’il en soit le 30 septembre, le gouvernement provisoire adopte officiellement le drapeau national, imité bientôt par le Congrès national et le 30 octobre toute l'armée, y compris les Gardes urbaines, est tenue de porter la cocarde nationale noir-jaune-rouge. Quelques mois plus tard, un arrêté du gouvernement provisoire du 23 janvier 1831, décrète la disposition verticale des couleurs, le rouge à la hampe. Le 7 février le drapeau national fait l'objet d'un article de la Constitution, et, le 12 octobre, sous l'impulsion du département de la marine qui veut faire concorder le pavillon maritime et le drapeau national, le noir vient à la hampe.

Description [modifier]

Le drapeau belge se compose de trois bandes d'égale largeur, noire, jaune et rouge, placées verticalement, et de proportions telles que la longueur du drapeau est à sa hauteur comme quatre est à trois.

L'ancienne disposition horizontale des couleurs fera une dernière fois son apparition vers septembre 1832 lorsqu'un arrêté royal octroie des drapeaux d'honneur, non destinés à être arborés, à cent communes qui s'étaient distinguées lors de la libération du territoire. Ces drapeaux commémorant les journées de 1830 respectent logiquement la disposition horizontale primitive des couleurs : trois bandes verticales noir, jaune et rouge.

Les couleurs du drapeau belge sont celles de l'écu de l'ancien duché de Brabant. Il représentait un lion d'or (jaune) sur fond de sable (noir), griffes et dents de gueules (rouge).

Sources [modifier]

  • J. Cuvelier, Le drapeau de la Belgique, Bruxelles, 1927, dans le Bulletin de l'Académie de Belgique, 5e série, tome XIII, pp. 234-260.
  • A. de Guerlache de Gomery, Comment naquit notre drapeau, dans Revue belge, n° spécial de septembre 1930.
  • L. Lecomte, Comment naquit notre drapeau, dans Carnet de la Fourragère, 2e série, n° 6, pp. 481-493.

15:34 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/02/2008

1830 la première médaille belge non officielle

La 1ère médaille non officielle (1830)



" Pendant qu'on se fusillait dans les rues de Bruxelles, Parent, chef de volontaires, faisait couler en plomb de lugubres insignes, des têtes de mort sur des os passés en sautoir.
Et quand les combats de septembre furent finis, on se plut à aplatir les balles ramassées dans les rues pour écrire dessus
" Plomb provenant des balles tirées sur le peuple belge "

Extrait de Camille Picqué, " La Médaille ",
paru dans l'Illustration Nationale n° 3 du 15 février 1880


Cette décoration, qui est de plomb et coulée, étaient portée par les volontaires belges qui combattaient à Bruxelles pendant les journées des 23, 24, 25, 26 et 27 septembre 1830 et particulièrement par les volontaires du corps commandés par M. Parent, ancien sous-officier français, sous les ordres du général Mélinet.
Monsieur Parent était attaché au quartier-général.
Il allait lui-même, à cheval, chercher ses décorations chez M.Fonson, qui les coulait lui même pendant le combat.
Il les distribuait aux volontaires qu'il commandait.

extrait de
Histoire numismatique de la Révolution belge de Guioth
écrit en 1844


Fonson était un fabricant belge de médailles réputé,
maison reprise par Fibru au 20e siècle.

source : site des arquebusiers de Visé

17:49 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/02/2008

Le dormeur du val

LE DORMEUR DU VAL

image2

C'est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut

.Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

Arthur Rimbaud

17:18 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/02/2008

JM Delmotte seul candidat Grand Chancelier National !

 

tjukvgtehbmjepkqfdqjfjp45J6375451

 

SURPRISE ! Maurice Letellier vient d'annoncer qu'il se retirait de la compétition pour le poste de Grand Chancelier National; Jean-Marie Delmotte reste donc seul candidat en lice. Il lui faudra cependant recueillir conformément aux statuts les deux tiers des voix lors des élections nationales qui se tiendront à Charleroi ce 08/03/08. Vu la popularité du candidat tournaisien cela ne devrait lui poser aucun problème. Nous vous informerons bien sûr du résultat de ces importantes élections.

 

16:18 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2008

Notre défunt Roi ALBERT 1°

SOUVENONS - NOUS

ALBERT 1° - Roi des Belges - TIMBRE 50c. images

           CE 17 FEVRIER 2008, 74° ANNIVERSAIRE

                   DE LA MORT ACCIDENTELLE DU ROI ALBERT 1°

                         DANS LES ROCHERS DE MARCHE-LES-DAMES

ALBERT 1° - Hommage 74° Anniv. de + - DSC09453
ALBERT 1° - Hommage 74° ANNIV. de + - DSC09459

TOURNAI - Avenue Leray près Place Crombez - ce dimanche 17 février 2008 - Hommage au Roi Albert 1° - Dépôt de gerbes de fleurs au monument par Mr Louis Menet de la "Fédération Royale des Vétérans du Roi Albert 1er" et par Mr l'échevin Leclercq "Administration communale de Tournai" en présence des représentants et drapeaux des diverses associations patriotiques.                         Photos : J.DCK - La Lorgnette

09:50 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/02/2008

Gilberte Tilly citoyenne d'honneur de Chièvres

Chièvres : Gilberte TILLY, citoyenne d’honneur de sa ville natale - 18/01/08 Suggérer par mail Convertir en PDF Version imprimable

 TILLY Madame pendant_son_discours - BLOG-E-MAIL _Après un retour acclamé des camps de la mort il y a plus de 60 ans, Gilberte Tilly était à nouveau accueillie avec chaleur hier à Chièvres. Devant une salle du conseil bondée, l’ancienne résistante et prisonnière de Ravensbrück a livré son émouvant témoignage avant d’être faite citoyenne d’honneur de sa ville natale.

Gilberte Tilly est membre de notre société et l'on se souviendra qu'il y a quelques mois le musée d'armes de Tournai et son conservateur Mr R. Pitot inauguraient une vitrine relative à Mme Tilly dans les salles consacrées à la Résistance .

Mme Tilly est notamment chevalier de la Légion d'Honneur. 

TILLY - Musée - 2007 - Tournai_-..TILLY - Musée - 2007 - DSC08591

Tournai - Musée Royal d'Armes et d'histoire militaire - Inauguration de la vitrine consacrée à cette valeureuse Résistante - 11 septembre 2007 - A gauche : Mme TILLY lors de son allocution - A droite : Mme Tilly répond aux nombreuses questions sur ses années de captivité.

16:28 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/01/2008

28.1.1945 - 28.1.2008 - IN MEMORY OF - EN MEMOIRE DE "Bob" MERCER - USAAF :

Le 28 janvier 1945, en début d'après-midi s'écrasait à Kain-la-Tombe près de l'église et de la rue Pierre, un quadrimoteur américain en feu. Le jeune pilote, Robert "Bob" MERCER, sacrifiant sa vie, resta aux commandes, permit aux membres de son équipage de sauter sur les toits enneigés de Tournai et évita une épouvantable catastrophe pour la population sur les limites Tournai - Kain-la-Tombe.

VOIR NOTRE BLOG " Les Médaillés et Décorés reçoivent et honorent un aviateur américain"   et   "LA LORGNETTE N°7".

En hommage à ce sacrifice, tombé dans l'oubli le plus total, nous avons introduit un dossier très complet auprès de Monsieur le Bourgmestre Massy et le Collège communal de Tournai, demandant la construction d'un mémorial.

En décembre 2007, notre demande fut acceptée et transmise aux services compétents de notre administration communale. A la mi-janvier, nous avons accompagné des responsables du service des "Travaux" près de l'église de Kain-la-Tombe où sera érigé ce momument, constitué d'acier, spécialement traité et de pierre bleue. Les premiers travaux concernant la dalle en béton, l'aile stylisée et la gravure de la pierre vont commencer d'un jour à  l'autre.

Les cérémonies d'inauguration, en présence des autorités civiles, patriotiques et militaires, sont prévues pour le mois de mai 2008. 

Vous serez tenus avisés de l'avancement de cette tâche.  Ci-dessous quelques images - souvenirs et une photo "vue d'artiste" simplifiée, montrant le futur mémorial.

B-17G_-_Mercer-His_crew_-_E-MAIL et BLOG MERCER - Mémorial - VUE_ARTISTE - E-Mail

                                                                 EGLISE DE KAIN-LA-TOMBE 

                                                     Photos - Dessin : Jacques De Ceuninck - "La Lorgnette"

15:37 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2008

J-C Quevauvillers Président de l'Interassociation patriotique de Tournai

 

Lors de l'assemblée générale de ce 20/01/08 de l'Interassociation patriotique, Mr Jean-Claude Quevauvillers membre de la régionale du Tournaisis des Médaillés et Décorés  a été élu Président de cette association.

Mr Philippe Hespel également membre des Médaillés a été élu aux fonctions de Vice Président.

Nous leur adressons nos plus vives félicitations.

Notre Président Mr Christian Masy et son épouse relevaient de leur présence cette assemblée générale.

MEDAILLES et DECORES - JC. Quevauvillers ( BLOG et E-Mail ) 6 nov.2004_055

  Mr Jean-Claude Quevauvillers et le Président national G. Coelembier

17:43 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2008

Dernière minute : Jean-Marie Delmotte candidat !

 

DRAPEAU - BELGIQUE.gif

La nouvelle vient de tomber, Monsieur Jean-Marie Delmotte, secrétaire-trésorier de la régionale du Tournaisis, vient de poser sa candidature pour le poste actuellement vacant de Grand Chancelier National.

           AG provinciale 011

                                                Jean-Marie Delmotte

Monsieur Delmotte est membre sympathiquement connu et la cheville ouvrière du comité de la régionale du Tournaisis depuis de nombreuses années. Enseignant pensionné et commandant de réserve honoraire dans les chasseurs à pied, il est titulaire de nombreuses distinctions honorifiques .

Il s'est investi dans de nombreuses associations patriotiques ou autres et notamment dans le "Relais de la mémoire".

Lors des élections qui se tiendront à l'occasion de l'assemblée générale nationale du 8 mars 2008 à Charleroi, il aura pour concurrent, déjà déclaré, Monsieur Maurice Letellier.

Nous souhaitons bonne chance aux deux candidats.


 

 

09:47 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/01/2008

Historique de l'association

BREF HISTORIQUE DE L’ASSOCIATION.

 

Sous le règne de S. M. le Roi Léopold I fut fondée à Bruxelles le 3 décembre 1865 l’Association Philanthropique des Décorés et  Médaillés pour actes de courage et de dévouement.

 Depuis sa fondation, l’association décerna des distinctions honorifiques et des décorations pour actes de courage et de dévouement, mais ce n’est que le 21 juillet 1867 que l’Etat décerna officiellement les distinctions honorifiques sous le nom de « Décorations civiles ».

 Le 7 septembre 1875, S. M. le Roi Léopold II décida d’offrir un drapeau à l’association.

La cérémonie eut lieu le 25 septembre 1875 : à 13 heures, un cortège fastueux quitta l’Hôtel de Ville de Bruxelles avec à sa tête Messieurs J. ANSPACH, Bourgmestre de Bruxelles et Président d’Honneur, V. VAN PARIJS, président, et J. DEVAUX.

 Le cortège était composé d’un grand nombre de membres, parmi lesquels d’anciens volontaires de 1830, et de différentes délégations des Sociétés de Médaillés venues des Provinces.

 A13 heures 30, dans le Palais Royal, S. M. le Roi Léopold II remit en personne le drapeau à l’association.

Par Arrêté Royal du 2 juillet 1893 furent ajoutées les mentions « Don du Roi » et « Association Royale » sur le drapeau.

 Ce premier drapeau historique a été, sous la Haute Protection de S. M. le Roi Baudouin I, offert officiellement le 7 décembre 1974 à 10 heures au Musée de la Dynastie.

 Le 14 janvier, l’Association put fêter ses cent ans d’existence en qualité d’Association Royale sous la Haute Protection de S. M. le Roi Baudouin I et la Présidence d’Honneur de Monsieur H. BROUHON, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

 L’Association a pour but : la philanthropie et le patriotisme :

a) promouvoir le patriotisme avec la devise : « Fidélité au Roi et à la Patrie »

b) récompenser les actes de courage et de dévouement avec comme devise : « Sauver ou Périr ».

Toute immixtion dans les problèmes politiques, philosophiques, religieux ou linguistiques est interdite. 

  Le 4 avril 2002, après le décès inopiné de Madame DE BONTRIDDER, Présidente Nationale, Monsieur Germain COELEMBIER  est appelé à sa succession.

Depuis cette date, le Comité National se compose comme suit :

- Président, Monsieur Germain COELEMBIER

– Grand Chancelier, Monsieur Roger DAVIN

 – Vice-présidents, Messieurs Walter CALLENS et Eugène CAPOUILLEZ

– Chancelier national, Monsieur Léonce BUISINE

– Trésorier national, Monsieur Germain COELEMBIER

– Secrétaires nationaux, Messieurs Walter CALLENS et Robert LECOMTE

 – Administrateurs nationaux pour le Protocole et les Relations Publiques, Madame Jeanine DE SCHENKEL et Monsieur Norbert SONVIL

 – Administratrice nationale pour les Cérémonies et Festivités, Madame Lucienne STEVENS.

Lors de l’Assemblée nationale statutaire annuelle, monsieur Léonce BUISINE, Chancelier National, a présenté sa démission pour raisons de santé. Il est remplacé par monsieur Guy MISSON comme Chancelier National a.i. jusqu’à la prochaine assemblée statutaire en 2006. Depuis sa fondation le 3 décembre 1865, l’Association s’est sans cesse étendue et a vu ses rangs étoffés par des membres venus de différentes provinces ; ceux-ci sont honorés pour leurs actes de courage, de dévouement et de philanthropie.

 Chaque année, un don est attribué à une noble cause.

 Nos voisins du nord ont aussi créé une section, la régionale Nederland, de même que nos voisins français disposent de la régionale Nord France.

(consulter le conseil d’administration)

Rédaction due à

Germain Coelembier, Président national

« Décorés et Médaillés de Belgique »

Heule, le 07 juillet 2005

17:45 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blogs d'autres régionales

Nous vous transmettons ci-aprés les adresses des blogs d'autres régionales des MDB :

http://www.limburgeretekensmedailles.tk 

http://www.blog.seniorennet.be/coelembier_coelembier

 

Le National :      http://blog.seniorenraad.be:coelembier_coelembier:


Régionale Courtrai: http://blog.seniorennet.be/coelembiergermain/

 


Régionale Westland (Ypres):  http://www.everyoneweb.com/KMVDEMB/


Provinciale Limbourg :  http://www.limburgeretekenmedailles.tk/


Régionale Tournaisis :  http://medaillesdutournaisis.skynetblogs.be/

 

Bonne visite de ces sites amis .

 

autres sites

http://deveteran.skynetblogs.be

http://ronsepatriot.spaces.live.com

15:29 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/01/2008

Liste des membres de la régionale du Tournaisis

 

MEDAILLES   et   DECORES   de   Belgique

Groupement régional du Tournaisis et environs

Klik op de afbeelding om de link te volgen

An 2008 au 15/01/08

 

  
 NomsPrénomsLocalité
1ADAMFrançoisBlaton
2ADAMJean-FrançoisPéruwelz
3ALLARDRogerEstaimpuis
4ANDRIENPierreGraty
5BAISIEUXCharlesTournai
6BARBIEREdmondFrasnes-lez-Anvaing
7BARISEAUFrédéricHoudeng-Goegnies
8Mme BARNICH FrédériqueAntoing
9BEGHINJean-MarcBarry
10BERSEZAllardRenaix
11ALLUINBertinMelles
12BEUMIERPaulCiply (Mons)
13BILINSKIFélixGaurain-Ramecroix
14BLEUZEFrançoisMouscron
15BOISDENGHIENJean-PierreBéclers
16Mme BOLOGNINIMaraTournai
17BORREMANJoëlMouscron
18BOULONGNEDidierKain
19BOURGEOISAndréTournai
20BRUNEAUAndréKain
21BULIONGérardAntoing
22BULIONPatrickBlicquy
23BUSCEMICalogeroBlaton
24CABLYNRenéRoucourt
25CALLAERTM-ChristineTournai
26CAMBIERJean-BernardTournai
27CARLIERJosephAth
28CARPREAUMarieEre
29CASAERTMauriceNéchin-Estaimpuis
30Mme CAUCHIE MichelleTournai
31CHABATMichelRonchin (France)
32Mme CLOSSETMarie-JeanneLa Glanerie
33COCHEZPatrickTournai
34COOMANSJeanEsplechin
35COPPEYChristianTournai
36COSTEPatrickWarchin
37COURTINChristopheHérinnes
38COURTOISRenaudEre
39CUVELIERJacquesMarquain
40DAGRYDanielRenaix
41DEBRAUWEREDominiqueMouscron
42Mme DECALUWEDominiqueTournai
43Mme DECARPENTRIEM-MadeleineLa Glanerie
44DE CEUNINCKJacquesTournai
45DECOTTIGNIESSergeBléharies
46DEFFOLINRaymondRumillies
47de FOERELouisRamillies
48DEFONTAINELUCTournai
49Mme DELFOSSEVéroniqueKain
50DELHAYEEricTournai
51DELHAYEMarcelOrroir
52DELMOTTEJean-MarieHavinnes
53DELPLANQUEJoséBon-Secours
54DELRUELucienBruyelle
55DELSAUTChristianTournai
56DELTENREJean-AlbertMouscron
57DELTOURDamienHollain
58DELVIGNERobertTournai
60DE METSGeertAth
61DEMORTIERAndréHérinnes
62DENAMURGérardTournai
63DENEUBOURGCamilleEsplechin
64DERAMAIXAlainFroyennes
65DERIDDERHenriAmougies
66DEROUBAIXLouisNéchin
67de SANYJacquesBruxelles
68DESAUVAGEPatrickTournai
69DESLOOVERERenéNéchin
70DESMECHTPierrickEnghien
71DORPEFrancisFroyennes
72DUBOISGérardAth
73Mme DUELZRégineTournai
74DUFAYPascalBlandain
75DUFRANEMarcTournai
76DUMONTPhilippeTournai
77DUVIVIERJeanWiers
78FAVIERJean-PaulBlandain
79FONTAINEFabienVaulx
80FRANCOISMaximeGaurain-Ramecroix
81GEETSPolGaurain-Ramecroix
82GLINEURAlbertKain
83GOEMINNEWillyWarchin
84Mme GORTSMarcelleDeux-Acren
85Mme GRAINDORGEElisabethEllezelles
86GUILLUYDanielMont-de-l’Enclus
87HESPELPhilippeTournai
88HEUSKINHarryKain
89HOORNAERTRégisMarquain
90LADAVIDGeorgesVaulx
91LEBAILLYAndréTournai
92Mme LECATGilberteTournai
93LECOCQMaxTournai
94LECRITDanielKain
95LEGENDREMarie-AngeHavinnes
96LEMAITREMarcelTournai
97LOCATELLIAlainAntoing
98LUXENJeanTournai
99Mme MAERTENSMarie-ClaudeHarchies
100MAESVincentHollain-Brunehaut
101MAHIEUVéroniqueAth
102MARBAIXJean-FrançoisSaint-Symphorien
103MASYChristianTournai
104Mme MASYLaurenceVaulx
105MAURAGEArnaudSaint-Sauveur
106MAUROITMarcelBeloeil
107Mme MONARTMoniqueRenaix
108MONDRYAndréMouscron
109MOTQUINRudiChièvres
110MOTTEMarcelTournai
111MOULAERTVincentKain
112NELLISEricMaizeret
113NEVEAndréLessines
114NISSEDanielMaubray
115NOELNoëlTournai
116OLIVIERPierreVezon
117OVENSFernandGhoy (Lessines)
118PATOUTMarcAth
119PATTEDimitriOeudeghien
120PAUWELSFrédéricRenaix-Ronse
121PETTIAUXChristopheBeloeil
122PICARELLEWalterKain
123PIRARD

Bruno

Bléharies
124PIRARDFélicienLa Glanerie
125PLOMTEUXJean-MarcPéruwelz
126POCHARTJean-PhilippeTournai
127QUEVAUVILLERSJean-ClaudeFroyennes
128REINESONChristopheBruxelles
129RIJCKBOSCHRobertRenaix-Ronse
130ROCHEZSébastienHavinnes
131SALEMBIERBenoîtMouscron
132SANTELE                     EmmanuelEstaimbourg
133SCYEURRichardTournai
134SEMETFabriceEstaimpuis
135SPRIETGuyKain
136SPRIETJean-MichelLeuze
137STREELRogerLa Glanerie
138TAEKE       (+)PhilippePéruwelz
139TAEKEPierreJollin-Merlin
140THEYSJean-PaulTournai
141Mme THIRYMarie-FranceKain
142Mme TILLYGilberteRamegnies-Chin
143URBAINAlainSt Michel en l’Herm
144VALERIOGiuseppeTourpes
145VANBOQUESTALEmileEre
146VANCOPPENOLLEGeorgyOrroir
147VANCOPPENOLLEThierryOrroir
148VANDEN BROECKYvesTempleuve
149VANDERMEERSCHFrankMouscron
150VAN HULLEJoséTournai
151Mme VAN LIERDESimoneLessines
152VAN LONBERGHENChristianTournai
153VAN WALLEGHEMSandraGaurain-ramecroix
154VERTENOEUILMarcelTournai
155VEYMIERSJoséMater lez Oudenarde
156Mme VOETMarie-AngeKain
157WERONEtienneTaintignies
158WERYEtienneTournai
159WILLOCQRenéGaurain-Ramecroix
160 WILMOTTEAlphonseRamegnies-Chin
   

08:55 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2008

Prix des décorations et insignes sociétaires

COMMANDE  -  BESTELLINGLe / De   : 
Expéditeur - Afzender  :
Suivant prix au 01-10-2006  -  Volgens prijslijst van 01-10-2006
Désignation Prix unité Quantité Total
BenamingEenheidsprijsHoeveelheid Totaal
ORDRE DE LA CROIX BELGE = ORDE VAN HET BELGISCH KRUIS
Chevalier - Riddergrand module / groot model            35,00                      -     
 petit module / klein model            25,00                      -     
 fixe-ruban / lint voor revers              5,00                      -     
Officier - Off!cierrosette sur fil / rozet op draad   18 mm            20,00                      -     
 rosette sur fil / rozet op draad     8 mm            12,00                      -     
 clips / clips                                   8 mm            16,00                      -     
Commandeur - Commandeurcroix avec cravate / kruis met cravate          125,00                      -     
 Cravate sans croix/Cravate zonder kruis            20,00                      -     
 rosette sur fil / rozet op draad     8 mm            12,00                      -     
 clips / clips                                   8 mm            16,00                      -     
Grand officier - Groot officierplaque / plaat          110,00                      -     
 rosette sur fil / rozet op draad     8 mm            12,00                      -     
 clips / clips                                   8 mm            16,00                      -     
Grand-croix - Groot kruisgrand cordon - groot lint               (*)          350,00                      -     
 plaque - plaat          110,00                      -     
 rosette sur fil / rozet op draad     8 mm            12,00                      -     
 clips / clips                                   8 mm            16,00                      -     
PALMES PHILANTHROPIQUES  =  PALMEN VAN MENSLIEVENDHEID
Bronze - Bronsgrand module / groot model            25,00                      -     
 petit module / klein model            20,00                      -     
Argent - Zilvergrand module / groot model            25,00                      -     
 petit module / klein model            20,00                      -     
Or - Goudgrand module / groot model            25,00                      -     
 petit module / klein model            20,00                      -     
Rosette - Rozetrosette sur fil / rozet op draad   18 mm            20,00                      -     
 rosette sur fil / rozet op draad     8 mm            17,00                      -     
BELGIQUE COURONNEE = GEKROOND BELGIË
Bronze - Bronsgrand module / groot model            35,00                      -     
 petit module / klein model            25,00                      -     
 Ruban/lint 37 mm            15,00                      -     
Argent - Zilvergrand module / groot model            35,00                      -     
 petit module / klein model            25,00                      -     
 Ruban/lint 13 mm            15,00                      -     
Or - Goudgrand module / groot model            35,00                      -     
 petit module /  klein model            25,00                      -     
DIVERS = ALLERLEI
Badge S.R.P.M.D.B.    -     Badge K.M.V.D.E.M.B.            19,00                      -     
Clips S.R.P.M.D.B.      -      Clips  K.M.V.D.E.M.B.              5,00                      -     
Brassard sans badge/Armband zonder badge              4,00     0
Cravate  -   Das              8,00                      -     
Brassard avec badge/Armband met badge            23,00     0
   
  
 Total   -  Totaal    :0                 -     
(*) sur commande  /  op bestelling    
Remarques /Opmerkingen

Signature - Handtekening

15:56 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/01/2008

2008-01.10 - REUNION A BRUXELLES DU COMITE NATIONAL

-DSC09348 - Vitrail

Ce 10 janvier s'est tenue une réunion élargie du comité national, dans les salons du prestigieux Club Prince Albert, rue des petits carmes à Bruxelles.

La régionale du Tournaisis y était représentée par Mrs Jean-Marie Delmotte, Jacques De Ceuninck, André Lebailly et Jean-Philippe Pochart.

Après approbation du procès verbal de la réunion précédente, lu par Mme de Schenkel, le dynamique Président Coelembier aborda tous les points figurants à l'ordre du jour avant de convier les délégués à un repas particulièrement convivial et apprécié de tous.

-DSC09312

le Chancelier Misson et le Président Coelembier

-DSC09313

Mrs Sonvil, Capouillez, Gilbert, Delmotte, Pochart, Lebailly et Jamoul 

-DSC09314

Mrs Delmotte, Pochart, Lebailly, Mr et Mme Jamoul

-DSC09315

Mmes Sixte et Beauval, Mrs Doyen,Rummens, Letellier, Maes, Mme de Schenkel

-DSC09316

-DSC09320

Mrs Letellier, Maes, Rummens et Coelembier

-DSC09322

Mme de Schenkel

-DSC09323

Mrs Capouillez et Sonvil


-DSC09326

Mme Sixte, Mrs Lebailly et Pochart


-DSC09327

Mmes Beauval et Sixte, Mrs Lebailly et Pochart

-DSC09329

Mrs Misson, De Ceuninck et Delmotte

-DSC09332

Mrs De Ceuninck et Delmotte

-DSC09338

-DSC09339

-DSC09341

-DSC09342

-DSC09344

-DSC09345

-DSC09350

Médaillon avec le Roi Baudouin et la Reine Fabiola

-DSC09351

le bar du Club Prince Albert

-DSC09352

Mme Sixte, Mrs Pochart, Lebailly et Misson

-DSC09353

Mme Beauval et Mr J-M Doyen

-DSC09355

Mrs Jacques De Ceuninck et J-Ph Pochart

-DSC09357

-DSC09358

Les comtes d'Egmont et de Hornes  Lamoral, comte d'Egmont, prince de Gavre, gentilhomme du Hainaut, né à La Hamaide (Hainaut) en 1522, capitaine général des Flandres - et - Philippe de Montmorency, comte de Hoornes, gouverneur de La Gueldre sous Charles-Quint, né en1524, furent décapités à Bruxelles, sur ordre du duc d'Albe, pour s'être opposés à l'autoritarisme espagnol, suite à une révolte des Pays-Bas contre Philippe II. Pour nos courageux résistants, luttant contre la barbarie nazie, ce tragique épisode de l'histoire, la mort par décapitation, s'est, hélas, souvent répété à Berlin, Cologne, Wolfenbüttel ... 

-DSC09359

Cette photo de l'église de Notre-Dame du Sablon terminait la série de petits souvenirs de cette réunion des Médaillés et Décorés du 10 janvier 2008

Photos : Jacques De Ceuninck " La Lorgnette" Mort de rire



20:04 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/12/2007

B O N N E A N N E E 2 0 0 8

 

BONNE ET JOYEUSE ANNEE 2008
Médaillés - Voeux - 2° version - BLOG ..

 

 

 

13:10 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/12/2007

Assemblée générale nationale 2006 au Club Prince Albert ( photos)

 En 2006, notre assemblée générale nationale se tenait à Bruxelles au Club Prince Albert et était organisée par la provinciale du Brabant.

DSC05075
Le Président Coelembier, entouré de Mrs Walter Callens et Robert Lecomte, présente le CD "Hymne des Médaillés et Décorés de Belgique", créé par le membre de notre régionale, Patrick Bulion "Patrick Mallory"
MED_-_Sans_titre
Les Tournaisiens au bar...( André Lebailly, Christian Masy, Jacques De Ceuninck, Marie-Thérèse Sixte et Jean-Marie Delmotte)

DSC05076

Robert Lecomte, Patrick Bulion ( auteur de l'hymne des Médaillés qui fut adopté lors de cette assemblée générale et écouté avec beaucoup d'émotion ), Jean-Philippe Pochart et Jean-Marie Delmotte

MED-Sans_titre-2

Un moment de détente au bar du club Prince Albert

Med-Sans_titre_c

Robert Lecomte, Jacques De Ceuninck, Jean-Marie Delmotte, Jean-Philippe Pochart en plein travail...

DSC05079

Après l'effort, le réconfort ! Clin d'oeil

DSC05078

11:56 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

27/12/2007

DROIT PENAL ET DECORATIONS

 

 

 

Code penal belge 


  Art. 228. Toute personne qui aura publiquement porté un costume, un uniforme, une décoration, un ruban ou autres insignes d'un ordre qui ne lui appartient pas, sera punie d'une amende de deux cents francs à mille francs.

  Art. 229. Le Belge qui aura publiquement porté la décoration, le ruban ou autres insignes d'un ordre étranger avant d'en avoir obtenu l'autorisation du Roi, sera puni d'une amende de cinquante francs à cinq cents francs.

  Art. 230. Sera puni d'une amende de deux cents francs à mille francs, quiconque se sera publiquement attribué des titres de noblesse qui ne lui appartiennent pas.

 

DROIT FRANCAIS 

 

 

Protection des Décorations françaises et étrangères


1°) Code Pénal
Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende le fait, par toute personne, publiquement et sans droit, de porter un costume, un uniforme ou une décoration réglementés par l’autorité publique.
(Article 433-14 du nouveau Code Pénal).


2°) Code de la Légion d’Honneur
Article R. 160
Toute décoration étrangère, quelle qu’en soit la dénomination ou la forme, qui n’a pas été conférée par une puissance souveraine est déclarée illégalement et abusivement obtenue.

Article R. 161
Tout Français qui a obtenu une décoration étrangère ne peut l’accepter et la porter que sur autorisation délivrée par arrêté du grand chancelier de la Légion d’honneur.

Article R. 171
Est interdite la création ou la collation par des personnes physiques ou morales privées ou par des personnes morales publiques autres que l’Etat de décorations ou insignes de distinctions honorifiques présentant une ressemblance soit avec des décorations ou insignes conférés par l’Etat français, soit avec des décorations ou insignes conférés par une puissance étrangère souveraine.

Est également interdite la création ou l’attribution de grades ou de dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec les grades et dignités conférés par l’Etat français ou par une puissance étrangère souveraine.

Les infractions aux dispositions qui précèdent sont punies des peines prévues pour les contraventions de 5e classe.

Article R. 172
Sera puni d’une amende prévue pour les contraventions de 4e classe quiconque aura porté en public des insignes, rubans ou rosettes présentant une ressemblance avec ceux des décorations conférées par l’Etat français ou qui aura fait usage de grades ou dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec les grades et dignités conférés par l’Etat.

Article R. 173
Sera puni d’une amende prévue pour les contraventions de 2e classe tout Français qui aura porté, sans avoir obtenu l’autorisation prévue par l’article R. 161, une décoration conférée par une puissance souveraine étrangère.

Sera punie d’une amende prévue pour les contraventions de 3e classe toute personne qui aura porté une décoration étrangère qui n’aurait pas été conférée par une puissance souveraine.

 

 

 

16:56 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/12/2007

Les statuts de la SRPMDB

SOCIETE ROYALE PHILANTROPIQUE DES MEDAILLES ET DECORES DE BELGIQUE POUR ACTES DE COURAGE, DE DEVOUEMENT ET D’HUMANITE.
Association sans but lucratif  -  N° d’identification : 515/53.

STATUTS de la SOCIÉTÉ

.+++++++++++++++++++++++++++ 09 SEPTEMBRE 2004

SOCIÉTÉ ROYALE PHILANTROPIQUE DES MÉDAILLÉS ET DÉCORÉS DE Belgique POUR ACTES DE COURAGE, DE DÉVOUEMENT ET D’HUMANITÉ.

Association sans but lucratif  -  N° d’identification: 515/15. -  1190 Bruxelles.------------------------------------------------------------------------------------------

TITRE I – DÉNOMINATION - SIÈGE SOCIAL - ARRONDISSEMENT JUDICIAIRE.

================

Article 1.Fondée à Bruxelles le 03 décembre 1865 sous la dénomination « Médaillés et Décorés de Bruxelles », la Société a été admise au titre de « Royale » le 02 juillet 1893. Elle a pris la forme d’association sans but lucratif le 09 janvier 1953 – (parution au Moniteur Belge du  21 février 1953 – référence n°. 515/53). Sa dénomination actuelle, qui date du 24 mars 1969, est : « Société Royale Philanthropique des Médaillés et Décorés de Belgique pour Actes de Courage, de Dévouement et d’Humanité, en abrégé : « S.R.P.M.D.B. ».

Elle est placée sous le Haut Patronage de S.M. le Roi des Belges. Le Bourgmestre de Bruxelles en est le Président d’Honneur.-Pour  des raisons de facilité, dans les statuts qui suivent, elle sera désignée par le vocable « la société ».

Article 2. – Son siège est sis actuellement, Steenstraat 103, à 8501 Heule, arrondissement judiciaire de Kortrijk.- Cette élection de domicile est également attributive de juridiction pour toute contestation qui pourrait survenir avec des tiers.

TITRE II – BUTS DE SOCIÉTÉ.

Article 3 . La société a pour objet la philanthropie et le patriotisme; ses buts sont:Promouvoir le sens patriotique avec pour devise : «Fidélité au Roi et à la Patrie».

Récompenser les auteurs d’actes de courage et d’humanité avec pour devise : «Sauver ou périr».

Article 4. – Les pères fondateurs ayant considéré le sens du dit objet comme intangible, ce dernier ne pourra jamais être modifié, même par un vote unanime des sociétaires

Article 5. – La société s’interdit toute immixtion dans les questions politiques, philosophiques, religieuses ou linguistiques.

Article 6. – La société ne pourra être dissoute sous aucun prétexte. Elle devra subsister tant qu’elle comportera au moins TROIS membres effectifs. Les sociétaires restants devront liquider la société, remettre les reliques aux archives nationales et répartir les fonds entre des œuvres similaires.

Article 7. – En cas de dissolution, dans le cadre de l’article 6 ci-avant, il sera désigné un ou deux liquidateurs parmi les associés restants qui procèderont à la clôture définitive des comptes, dresseront le procès-verbal de dissolution définitive et en assureront la publicité requise.

Article 8. – L’action de la société s’étend à l’ensemble du territoire national.

TITRE III – LES MEMBRES.

Article 9. – Conformément  la loi, la société se compose de membres effectifs et de membres adhérents

Seuls les membres effectifs jouissent de la plénitude des droits et sont tenus aux obligations corrélatives ; seuls ils gèrent la société et y ont le droit de vote.

Est réputée admissible au titre de membre effectif, toute personne belge ou étrangère qui est titulaire d’une distinction honorifique, porteuse d’une croix civique ou d’une médaille pour acte de courage, de dévouement ou d’humanité régulièrement décernée par l’Etat belge ou un Etat reconnu par l’Etat belge ;

Est réputé admissible au titre de membre adhérent, toute personne qui porte intérêt à la société ;

Est réputé membre bienfaiteur tout membre effectif ou adhérent, qui par ses largesses, permet à la société de mieux remplir ses buts philanthropiques ; Est réputé membre d’honneur tout membre effectif ou adhérent qui à été  choisi comme tel par  le conseil d’administration en raison de ses qualités ou services rendus en rapport avec l’objet de la société.- Par leur seule adhésion, les membres reconnaissent connaître l’objet et les buts de la société et en respecter totalement les statuts et règlementsTout candidat devra être de bon civisme, vie et mœurs et âgé de dix-huit ans au moins. Les candidatures, contresignées par deux parrains, devront être introduites auprès d’un comité régional ou provincial ; les frais de dossier et la cotisation liquidés auprès du trésorier du dit comité.- La décision finale d’admission des membres est du ressort du conseil d’administration sur proposition de la provinciale.

Article 10. - Tout membre est libre, à tout moment, de se retirer de la société en adressant sa démission par écrit à son comité.

Article 11. – Tout membre, qui par des manquements graves à ses obligations, aux lois, aux statuts, au règlement intérieur, au code moral de l’honneur ou de la bienséance porte préjudice à la société ou à ses mandataires est passible de sanction, du blâme à la proposition d’exclusion.- L’exclusion ne peut être prononcée que par vote secret à la majorité des deux tiers des voix présentes ou représentées de l’assemblée générale :* de l’échelon ad hoc pour les simples membres du dit échelon ;* de l’échelon supérieur à l’échelon ad hoc pour les membres élus par ce dernier pour le représenter auprès du dit échelon supérieur.- Toutefois, un membre qui se rend coupable d’infraction ou d’agissements tels qu’énumérés au premier alinéa du présent article peut être immédiatement suspendu par son comité jusqu’à la prochaine assemblée générale.

Article 12. – Les décisions de la société et ce qui concerne les admissions, sanctions ou exclusions sont discrétionnaires et sans appel.

Article 13. – Un membre démissionnaire, suspendu ou exclu, non plus que ses éventuels ayants droit n’ont aucun droit à faire valoir sur l’avoir social, ni ne peuvent prétendre à aucun remboursement de frais ou cotisations

Article 14. – Conformément à l’article 10 de la loi du 27 juin 1921 modifiée par la loi du 2 mai 2002, le conseil d’administration tiendra à jour un registre des membres effectifs

TITRE IV – COTISATIONS

Article 15. – Les cotisations sont payables aux trésoriers des régionales ou des provinciales. Sauf cas de force majeure auquel il sera statué au cas par cas, leur non-paiement au cours de l’exercice constitue de facto acte de démission.

Article 16. – La cotisation annuelle maximale est fixée 125 Euros.- Le montant des cotisations pour un exercice est fixé lors de l’assemblée générale nationale précédente. Le montant des cotisations et leur ventilation sont repris au règlement organique et de fonctionnement.Lors de l’introduction d’une demande d’admission, une somme forfaitaire, prévue par le règlement organique et de fonctionnement  est réclamée pour frais de dossier. Cette somme ne sera jamais remboursée, même en cas de refus d’admission.TITRE V – VOTES – ELECTIONS – REPRESENTATIVITE.

Article 17. – En application de la loi, seuls les membres effectifs, en règle de cotisation, ont droit de vote. Tout membre effectif dans l’incapacité d’assister à une assemblée a la faculté de donner procuration ; cette dernière n’est pas nominative, l’attribution en sera laissée à l’appréciation du président de l’assemblée. Nul ne peut être détendeur de plus de deux procurations.

Article 18. – a) Sauf s’il en est stipulé autrement dans les présents statuts, toutes les décisions sont prises à la majorité simple des voix des membres présents ou représentés

b) Lorsque l’assemblée générale doit statuer sur une modification aux statuts, un minimum des deux tiers (2/3) des membres doivent être présents ou représentés.- Si à la première assemblée devant statuer sur le changement de statuts le quorum des deux tiers des membres présents ou représentés n’est pas atteint, une seconde assemblée, pourra être convoquée, mais au moins quinze jours après la première. Cette seconde assemblée, quel que soit le nombre de membres présents ou représentés pourra légalement statuer.-Cependant dans les deux cas, le changement ne pourra être admis qu’à la majorité des deux tiers (2/3) des voix des membres présents ou représentés.

Article 19. – Les candidatures à une fonction au sein de la société doivent être introduites par écrit et répondre aux prescriptions qui figurent sur la convocation à l’assemblée générale qui procédera à l’élection ou la réélection.

Article 20. – Une fonction d’administrateur ne peut être attribuée qu’à un membre effectif. Le mandat est de cinq ans, son titulaire est rééligible.-Quelles que soient ces fonctions, les titulaires les remplissent ad honores. Ils sont responsables suivant le droit commun des fautes commises dans l’exercice de leur mandat, mais les engagements de la société ne les engagent pas personnellement.-A quelque niveau que ce soit, l’élection d’un administrateur se fera par vote secret et requerra les deux tiers des voix des membres présents ou représentés.

Article 21. – Les présidents et les membres des comités des régionales sont  élus lors des assemblées générales ad hoc.

Article 22. – Il en est de même, à leur échelon pour les provinciales.-De plus, au sein des provinces, lors de leur assemblée générale annuelle, un représentant par cent membres sera élu pour l’année. Comme le président de la provinciale, il représentera une voix à l’assemblée générale nationale

TITRE VI – LES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES.

Article 23. – Annuellement, une assemblée générale se tiendra à chaque échelon régional ou provincial. Elle aura été convoqué au moins quinze jours à l’avance. Le comité en fonction y fera rapport sur les activités et la gestion de l’exercice écoulé. A son niveau, l’assemblée y exercera les pouvoirs qui lui sont dévolus, à savoir l’approbation des comptes et budgets ,la décharge à donner aux administrateurs et/ou commissaires ;la nomination et la révocation des administrateurs ;l’exclusion d’un membre

Article 24. – Les assemblées générales des régionales se tiendront au plus tard le 1er décembre. Les assemblées générales des provinciales se tiendront au plus tard le 31 janvier.

Article 25. – Une assemblée générale nationale se réunira chaque année dans le courant du premier trimestre, sur convocation du comité de direction, envoyée par lettre missive au moins quinze jours ouvrables avant la date qui a été fixée lors de l’assemblée générale de l’année précédente.-Elle est présidée par le président du conseil d’administration. Si celui-ci est empêché, ses fonctions seront exercées par le vice-président le plus âgé.-Elle est constituée par tous ceux qui y ont le droit de vote, à savoir :* les membres du conseil d’administration ;* les présidents de province* les représentants de « centaines » de membres.-En ce qui concerne les votes, il ne sera pas distribué plus de bulletins que de participants au scrutin plus le nombre de procurations dont la liste aura préalablement été dressé en début de séance.-Tous les autres membres en règle de cotisation peuvent assister à l’assembléeArticle 26. – L’assemblée générale nationale exerce les pouvoirs qui lui sont dévolus par la loi ou les présents statuts. Sont entre autres réservés à sa compétence :
  • les mêmes pouvoirs que ceux repris à l’article 23 plus les

modifications aux statuts.

Article 27. – Les décisions des assemblées générales doivent être actées dans des procès verbaux signés par le président et un autre administrateur.-Ces procès-verbaux, accompagnés d’un exemplaire de la convocation, de  la liste signée des présences et des procurations ainsi que des lettres de candidature seront classées par les secrétaires dans un registre spécial au secrétariat.-Le dit registre pourra être consulté sur place par tout membre effectif.-Toutes les pièces requises par la loi (entre autres : copies de toute modification aux statuts ainsi que tout acte relatif à la nomination ou à la cessation de fonction d’administrateurs nationaux) seront déposées pour publication au greffe du tribunal de commerce de l’arrondissement administratif de l’association dans les délais légaux.

TITRE VII – LE CONSEIL D’ADMINISTRATION.

Article 28. – Pour assurer le bon fonctionnement et la gestion courante de la société, le conseil d’administration répartit les fonctions nationales en son sein, soit : le président, les vice-présidents, le grand chancelier, le chancelier, le trésorier, les secrétaires, les chargés des relations publiques, du protocole des cérémonies et des fêtes ainsi que le porte drapeau national. Ils constituent l’organe dirigeant de la société.-Pour lui permettre d’assurer pleinement sa mission, le conseil est investi des pouvoirs les plus étendus mais ne peut prendre une décision que si deux tiers de ses administrateurs sont présents.Article 29. – Le conseil comprend cinq gestionnaires-signataires : le président national, le grand chancelier, les secrétaires nationaux et le trésorier national.Une signataire du trésorier national suffit et engage légalement la société jusqu’ un montant de 250 euro maximum. Deux signatures conjointes engagent légalement la société pour les montants supérieurs.

Article 30. – Le conseil ne pourra ester en justice, tant en demandeur qu’en défendeur, que suite à une décision spéciale prise aux deux tiers de ses membres présents ou représentés.

Article 31.- Le conseil a le pouvoir de créer des distinctions honorifiques sociétaires ; au même titre que les distinctions existantes, leur attribution est de la seule compétence du comité des récompenses.-Ce comité est constitué par : le président, le grand chancelier, le chancelier et les secrétaires nationaux.-La description et le mode d’attribution des distinctions sociétaires sont repris au règlement organique.

Article 32. – Le conseil élabore et maintient à jour les statuts et le règlement organique qui en précise les mesures. Les sociétaires sont tenus de s’y référer et de s’y conformer.

TITRE VIII – DISPOSITIONS DIVERSES.

Article 33. – L’exercice social de la société commence le 1er octobre pour se terminer le 30 septembre

Article 34. – Tout ce qui n’a pas été explicitement prévu dans les présents statuts est régi par la loi du 27 juin 1921 régissant les A.S.B.L., modifiée par la loi du 2 mai 2002

TITRE IX – DISPOSITIONS TRANSITOIRES.

Article 35. – Les présents statuts annulent et remplacent toutes les dispositions statutaires antérieures

Article 36. – Le conseil d’administration national actuel se compose des administrateurs suivants :

Président :

M. COELEMBIER Germain – Steenstraat 103 – 8501 Heule (2007)

Vice-présidents :                               

M. CAPOUILLEZ Eugène – Rue de la Révolution 7 – 1000 Bruxelles (2008)

M. CALLENS Walter – Mgr.Callewaertstraat 15 – 8510 Marke (2009)Grand chancelier : 

M. DAVIN Roger – Rue Destouvelle 7 – 1030 Bruxelles (2008)

Chancelier :                                        

M. BUISINE Léonce – Avenue Romain Rolland 51 – 1070 Bruxelles (2007) 

Trésorier :                                          

M. COELEMBIER Germain – Steenstraat 103 – 8501 Heule (2007) 

Secrétaire francophone :                      

M. LECOMTE Robert – Rue Jean Ligny 11 – 6030 Charleroi (2007) 

Secrétaire néerlandophone :               

M. CALLENS Walter – Mgr.Callewaertstraat 15 – 8510 Marke (2007) 

Protocole :                                           

M. SONVIL Norbert – Allée de la Villa Romaine 32 – 1070 Bruxelles (2007) 

Relations publiques :                           

Mme. DE SCHENKEL Jeanine – Overmeerspark 24 – 9030 St-Martens-Latem (2007)

Cérémonies fêtes :                    

Mme STEVENS Lucienne – Avenue Louise 196A/11 – 1050 Bruxelles (2007)

Porte-drapeau :                                  

 M. JOLY René – Rue Jean Ballegeer 55 – 1180 Bruxelles.(2007)

Secrétaires nationaux    Walter Callens et Robert Lecomte                           

 Président national    Germain Coelembier

REGLEMENT ORGANIQUE ET DE FONCTIONNEMENT

SOCIÉTÉ ROYALE PHILANTROPHIQUE DES MÉDAILLÉS ET DÉCORÉS DE BELGIQUE POUR ACTES DE COURAGE, DE DÉVOUEMENT ET D’HUMANITÉ – « S.R.P.M.DD.B. »

Association sans but lucratif – N° d’identification : 515 / 53.

Siège Social :Steenstraat, 103, 8501 Heule.

 

RÈGLEMENT ORGANIQUE ET DE FONCTIONNEMENT

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 12 mars 2005.

+++++++++++++

          

 SOCIÉTÉ ROYALE PHILANTHROPIQUE DES MÉDAILLÉS ET DÉCORÉS DE BELGIQUE POUR ACTES DE COURAGE, DE DÉVOUEMENT ET D’HUMANITÉ – N° d’identification : 515/53

Siége Social : Steenstraat, 103 8501 Heule.

 

Règlement organique et de fonctionnement

---------------------------------------------------

CHAPITRE 1.    -     LES MEMBRES

CHAPITRE 2.    -     L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

CHAPITRE 3.    -     LE CONSEIL D’ADMINISTRATION NATIONAL

CHAPITRE 4.    -     LE COMITÉ DE DIRECTION NATIONAL

CHAPITRE 5.    -     LE COMITÉ EXÉCUTIF NATIONAL

CHAPITRE 6.    -     LES COMITÉS DES PROVINCIALES

CHAPITRE 7.    -     LES COMITÉS DES RÉGIONALES

CHAPITRE 8.    -     LE COMITÉ DES RÉCOMPENSES

CHAPITRE 9.    -     LES DISTINCTIONS HONORIFIQUES

CHAPITRES 10&11. NOMENCLATURE ET CONDITIONS D’ATTRIBUTION

********************************

INTRODUCTION

Le présent Règlement organique et de fonctionnement de la Société Royale Philanthropique des Médaillés et Décorés de Belgique pour Actes de Courage, de Dévouement et d’Humanité – association sans but lucratif – constitue le complément aux statuts de la société. Il remplace et annule tout autre règlement ou note d’instructions de fonctionnement antérieurs.

CHAPITRE 1. – LES MEMBRES

1.      Les membres effectifs et les membres adhérents.

1.1.- Ils jouissent, conformément à l’art.9 des statuts, de droits identiques, sauf en ce qui concerne le droit de vote aux assemblées générales statutaires nationales comme déterminé par art. 9  des statuts, réservé aux seuls membres effectifs.

1.2.- Le dossier de candidature d’un membre doit être introduit simultanément à sa demande d’adhésion.

1.3.- Le dossier de candidature est examiné par le chancelier du Comité de la Régionale ou de la Provinciale auprès de laquelle il a été introduit. Celui-ci devra le soumettre pour approbation au Comité concerné.

1.4.- Les membres tant effectifs qu’adhérents, bienfaiteurs et d’honneur sont regroupés en sections régionales et/ou provinciales, au sein desquelles ils délèguent leur représentativité auprès de l’assemblée générale statutaire nationale.

2.      Les membres adhérents et bienfaiteurs.

2.1.- Ils seront choisis, en dehors des conditions requises pour les membres effectifs et adhérents, en raison de leur soutien et/ou de leur action en rapport avec l’objet de la société.

2.2.- Les modalités de demande d’adhésion et d’acceptation de celle-ci sont les mêmes que celles prévues ci-avant en 1.3 et 1.4.

2.3.- Les membres bienfaiteurs seront choisis en fonction de leur participation financière en rapport avec les buts et objet de la société.

3.      Les membres d’honneur.

3.1.- Ils seront choisis en raison de leurs qualités et des services particuliers rendus et en rapport avec l’objet de la société.

3.2.- Les membres tant adhérents, bienfaiteurs que d’honneur seront pourvus d’une carte de membre dès leur acceptation.

4.      Discipline.

4.1.- Les sanctions éventuelles à prendre vis-à-vis des membres sont du ressort des comités d’arbitrage.

4.2.- Le comité d’arbitrage se compose de cinq membres dont le Président et un conseiller neutre (sans voix délibérative). En cas de parité des voix lors du vote secret sur la sanction ou la déclaration de non-culpabilité, la voix du Président est prépondérante.

4.3.- Toute infraction aux dispositions des statuts et du règlement organique et de fonctionnement constitue immédiatement et de plein droit son auteur, membre sortant de la société.

4.4.- Les contestations à naître relativement à application des dispositions qui précédent sont arbitrées par un comité d’arbitrage national, statuant sans appel et avec dispense de suivre dans la procédure, les formes et délais établis par le Tribunaux. La composition et le mode de fonctionnement du comité d’arbitrage national sont les mêmes que ceux prévus au point 4.2. ci-avant.

CHAPITRE 2. – L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

2.1.- L’assemblée générale est l’organe souverain de la société. Elle se déroule chaque année aux différents échelons, conformément aux articles 23 à 27 des statuts.

2.2.- Le montant des cotisations est fixé chaque année par l’assemblée générale nationale sur proposition du Conseil d’Administration.

2.3.- Elle est fixée :pour les membres effectifs à EUR   09.00

                        pour les membres adhérents à   EUR    09.00

            pour les membres bienfaiteurs à EUR    125.00 maximum

            Ces montants prennent cours pour l’exercice 2001-2002.

2.4.- La répartition des cotisations est fixée, comme suit :

- Membres effectifs :    pour la Régionale          EUR    04,00

                                               pour la Provinciale        EUR    02,50

                                               pour le National            EUR    02,50

- Membres adhérents :  pour la Régionale          EUR    04,00

                                               pour la Provinciale        EUR    02,50

                                               pour la Régionale          EUR    02,50

- Bienfaiteurs :              pour la Régionale montant complet versement min.à la province et au national

                                               pour la Provinciale        EUR    02,50

                                               pour le National            EUR    02,50

2.5.-Frais de dossier d’adhésion

            Lors de l’introduction de la demande d’adhésion, une somme actuellement

Fixée à 03,00 EUR est réclamée pour les frais. (Cfr.Art.16 des statuts).

CHAPITRE 3. – LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

3.1. – A défaut de candidature, le Conseil d’Administration peut faire appel à des candidatures ad hoc que choisissent à la majorité, les membres de celui-ci. Ces candidatures doivent être ratifiées, en tant  qu’administrateur « ad intérim » (a.i.) pour une durée D’UN AN. Lors de l’assemblée générale statutaire nationale suivante, l’Administrateur a.i. sera reconnu ou non, valable à titre définitif pour une durée d’un mandat de cinq ans.

3.2.- Le président du Conseil d’Administration est de droit Président National.

3.3.- Le Conseil d’Administration National se réunit au moins une fois par an, avant l’assemblée générale statutaire nationale. Il est convoqué par le Président National.

3.4. – Les délibérations du Conseil d’Administration National ne sont valables que pour autant que 2/3 de ses membres soient présents ou représentés au moyen d’une procuration signée.

3.5. – Tout ce qui n’est prévu ni dans le présent règlement organique et de fonctionnement ni dans les statuts en ce qui concerne les pouvoirs et les activités du Conseil d’Administration National est du ressort de la Loi du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif et ses amendements.

CHAPITRE 4. – LE COMITÉ DE DIRECTION NATIONAL

4.1. – La définition des fonctions ainsi que les pouvoirs des membres du Comité de Direction sont déterminés par le présent règlement organique et de fonctionnement de la société.

4.2. – Le Président du Conseil d’Administration dirige de droit le Comité de Direction.

4.3. – Le Comité de Direction se réunit au moins SIX fois par an, sur convocation du président national et/ou d’au moins 1/3 de ses membres.

4.4. – La décision découlant d’une délibération spécifique en matière d’action en justice devra comprendre l’objet de l’action ainsi que la désignation d’au moins DEUX  représentants de la société. Cette désignation se fera prioritairement suivant l’ordre protocolaire fixé par le présent règlement (chapitre 4 – pouvoirs – point 9) et en fonction des compétences requises pour le cas concerné. Ces décisions seront consignées dans un procès-verbal spécial joint au rapport de la réunion du Comité de Direction. Ce procès-verbal constitue une délégation de pouvoirs pour mener à bien l’action décidée et est valable vis-à-vis de tiers.

4.5. – Les membres du Comité de Direction s’engagent en cas de non-réélection ou de démission à restituer tout bien, document et archive de la société, dans un délai maximum de DEUX SEMAINES suivant la fin de leur mandat et de les restituer au siège social de la société.

POUVOIRS

1.- Le Président National.

1.1. – Est désigné à cette fonction au sein du Conseil d’Administration et le préside. Son mandat est de cinq ans et est renouvelable. Il préside aussi de droit le Comité de Direction, le Comité des Récompenses et le Comité d’Arbitrage.

1.2.  – Est gestionnaire-signataire.

1.3. – Veille au respect des statuts, à l’application et à l’exécution du règlement organique et de fonctionnement.

1.4. - Signe, conjointement avec le trésorier national lorsque le montant est supérieur à 250 Euro, les actes financiers relevant de la trésorerie de la société. A défaut de celui-ci, le grand chancelier et/ou le secrétaire national signera les engagements financiers auprès des organismes ou établissements où la société dispose de comptes.

1.5. - Représente de droit la société dans tous les rapports avec les autorités publiques et privées ainsi qu’avec les autres associations.

1.6. – Ne soutiendra valablement en justice une action au nom de la société (tant en demandeur qu’en défendeur) qu’après avoir reçu un mandat spécifique du Comité de Direction National statuant à la majorité des 2/3 des voix de ses membres présents ou représentés.

1.7. - Prescrit les réunions du Conseil d’Administration, du Comité de Direction ainsi que les assemblées générales statutaires nationales et les réunions de formations de provinciales et régionales.

1.8. – Lors de toute décision requérant sa participation, il a voix prépondérante en cas de parité de voix.

1.9. En cas d’absence, il est remplacé par un vice-président.

2. - Le Grand-chancelier.

2.1. - Est membre de droit du Conseil d’Administration, du Comité de Direction et du Comité des Récompenses. Son mandat est de cinq ans et est renouvelable.

2.2. – Est gestionnaire-signataire.

2.3. – Est Grand-croix dans l’Ordre de la Croix Belge.

2.4. – Examine avec le président national, les propositions présentées par le chancelier national, en ce qui concerne l’attribution des distinctions honorifiques.

2.5. – Veille à ce que les bijoux de ces distinctions ne soient remis qu’à des détenteurs de brevets préalablement délivrés.

2.6. – Le titre de Grand-chancelier ne sera attribué par l‘assemblée générale statutaire nationale, sur proposition du Conseil d’Administration national, qu’à un membre comptant au moins 10 années au sein de la Société, dont 5 ans comme Administrateur.

2.7. – En cas d’absence, la fonction sera temporairement assumée par le président national.

2.8. – Par délégation du président national, il représente la société lors des remises des distinctions.

3.- Les Vice-présidents Nationaux.

3.1.- Ils sont au nombre de deux maximum ; l’un d’expression néerlandaise et l’autre d’expression française.

3.2.- Ils sont de droit membres du Conseil d’Administration et du Comité de Direction National. Leurs mandats sont de cinq ans et sont renouvelables.

3.3.- En cas d’absence du président national, l’un d’eux remplacera celui-ci.

3.4.- Part délégation du président national, ils représentent la société lors des cérémonies et des réunions.

4.- Les Secrétaires Nationaux.

4.1.- Ils sont au nombre de deux maximum ; l’un d’expression néerlandaise et l’autre d’expression française.

4.2.- Sont membres de droit du Conseil d’Administration et du Comité de Direction National. Leurs mandats sont de cinq ans et sont renouvelables.

4.3.- Sont gestionnaires-signataires.

4.4.- Sont chargés, en collaboration avec le président national, de toute la correspondance de la société qui sera signée conjointement.

4.5.- Etablissent les procès-verbaux des réunions du Conseil d’Administration, du Comité de Direction National, du Comité Exécutif, des assemblées générales statutaires ordinaires et extraordinaires nationales de la société. Ces rapports seront signés par le président national et un secrétaire ; en cas de traduction par le traducteur.

4.6.- Sont chargés de la conservation des archives de la société. (pendant 5 ans révolus)

4.7.- Sont chargés de convoquer les administrateurs aux activités prescrites par le Conseil d’Administration, le Comité de Direction National et le Comité Exécutif. Sur instructions du président, ils convoqueront également les membres aux assemblées générales.

4.8.- Ils s’assistent mutuellement dans leurs fonctions.

4.9.- En cas d’absence de l’un, il est remplacé par son collègue.

5.- Le Trésorier National.

          5.1.- Est membre de droit du Conseil d’Administration, du Comité de Direction National et du Comité des Récompenses. Son mandat est de cinq ans                                   et est renouvelable.

5.2.- Est gestionnaire-signataire.

5.3.- Est responsable de la tenue des livres comptables et de la gestion des comptes de la société.

5.4.- Est responsable des fonds mis à sa disposition et perçoit les cotisations ainsi que les sommes destinées à la société.

5.5.- Signe avec un autre gestionnaire-signataire (président national, grand-chancelier, secrétaire national) les quittances

et factures de la société supérieures à 250 Euro. Pour activer les opérations, les paiements de moins de 250 Euro peuvent être faits par le trésorier national.

           5.6.- Au-dessus de 250 Euro, seules les factures et quittances dûment contresignées par un autre gestionnaire-signataire pourront être payées par lui.

5.7.- L’année sociale de la société commence le 1er octobre et se termine le 30 septembre.

5.8.- Le 30 septembre de chaque année, les livres sont arrêtés et l’exercice est clôturé. Le compte des recettes et dépenses est dressé. Au reçu des éléments venant des provinciales – à recevoir au plus tard le 1er février – il établit la clôture nationale.

           5.9.- L’excédent positif du compte des recettes et dépenses appartient à la société.

5.10.- En fin d’exercice, deux vérificateurs non administrateurs et membres effectifs commis par l’assemblée générale statutaire nationale précédente contrôleront la gestion comptable.

           5.11.- La situation financière étant confidentielle, elle ne sera révélée qu’a la demande du président national et/ou lorsque le

                   Conseil d’Administration et/ou  le Comité de Direction le souhaite.

5.12.- La situation financière sera communiquée lors de l’assemblée générale statutaire nationale après approbation des vérificateurs.

            5.13.- En cas d’absence prolongée, le trésorier national remet les fonds et la comptabilité de la société au président national qui signe un reçu pour

            décharge. Ce document doit obligatoirement être signé par un troisième gestionnaire-signataire.

5.14.- Les engagements de la société, de quelque nature que ce soit, ne sont valables que pour autant qu’ils soient signés par DEUX des cinq gestionnaires-signataires. Néanmoins, DEUX  signatures suffisent pour les montants au-dessus de 250 Euro et une signature pour les montants jusqu’à 250 Euro. La même règle vaut quant aux tiers.

6.- Le Chancelier National.

6.1.- Est membre de droit du Conseil d’Administration, du Comité de Direction National et du Comité des Récompenses. Son mandat est de cinq ans et est renouvelable.

6.2.- Tient une situation nominative des bénéficiaires de distinctions honorifiques de la société.

6.3.- Tient un registre récapitulant les titulaires de distinctions honorifiques décernées par la société.

6.4.- Est sous l’autorité directe et immédiate du président national et du grand-chancelier. Il ne pourra communiquer ni présenter ni remettre les archives de la société à qui que ce soit, sans l’autorisation du président national.

6.5.- Détient le contingent des distinctions honorifiques de la société. En aucun cas, il ne peut en commander des nouvelles sans autorisation du président national et du trésorier national.

           6.6.- Tient la comptabilité, en quantité et en valeur, de l’ensemble des distinctions honorifiques de la société. Annuellement, au moment de la clôture                        de l’ exercice de la société, il établira un décompte de la chancellerie et le soumettra, pour approbation, au trésorier national ainsi qu’aux vérificateurs

           désignés par l’assemblée générale statutaire nationale.

6.7.- En cas d’absence  et/ou d’incapacité, le chancelier national remettra au président national, en présence du trésorier national, tout le stock de distinctions     en sa possession dont il sera  dressé contradictoirement un inventaire. De même, seront remis tous les éléments et documents comptables et administratifs       relatifs à la dite chancellerie. A la réception de cet ensemble de données, le trésorier national établira une situation qui servira de décharge, après signature     par lui-même et par le président national.

7- Les Administrateurs chargés du protocole, des relations publiques, des cérémonies et des fêtes.

7.1.- Sont membres de droit du Conseil d’Administration et de Comité de Direction National. Leur mandat est de cinq ans et est renouvelable.

7.2.- Sont responsables des relations avec les médias.

7.3.- Sont responsables de l’application et du respect du protocole au niveau national.

7.4.- Officient comme Maître de Cérémonie aux manifestations officielles de la société.

7.5.- Assurent la coordination entre la direction de la société et les instances officielles dans le cadre de manifestations officielles et au cas où elles seraient organisées par la société.

7.6.- Sont responsables de la bonne organisation et du bon déroulement des fêtes et cortèges.

7.7.- Les frais engagés, dans le cadre de leur fonction pour la société, seront payés par le trésorier national après approbation par le président national ou par un gestionnaire-signataire compétent.

8. Le Porte-Drapeau National

8.1.- Est membre de droit du Conseil d’Administration et du Comité de Direction National. Son mandat est de cinq ans et est renouvelable.

8.2.- Dépend directement du président national.

8.3.- Ses frais de déplacement sont à charge de la société.

9. Protocole.  L’ordre protocolaire des administrateurs nationaux, membres du Comité de Direction, est déterminé par l’ordre dans lequel ils sont repris au présent règlement organique et de fonctionnement de la société, en la rubrique « Pouvoirs » points 1 à 9 ci-dessus.

CHAPITRE 5. – LE COMITÉ EXÉCUTIF NATIONAL.

5.1.- Les membres du Comité Exécutif sont administrateurs nationaux de la société.

5.2.- Les Conseillers sont nommés en raison de leur longue expérience au sein de la société.

5.3.- Les Présidents des Provinciales :

-          Sont administrateurs nationaux au titre de conseillers.

-          Ils peuvent être convoqués par un secrétaire national à la demande  du président national et/ou au moins quatre membres du Conseil d’Administration.

-          Ils participent à la réunion annuelle des administrateurs de la société ainsi qu’à tout Conseil d’Administration régulièrement convoqué.

CHAPITRE 6. – LES COMITÉS des PROVINCIALES.

6.1.- Les Comités des Provinciales se composent d’au moins: un président, un secrétaire, un trésorier et un chancelier. Si nécessaire, il peut y être adjoint un ou plusieurs conseillers.

Hormis que seuls des membres effectifs sont admis, un membre peut être désigné parmi les membres adhérents qui défendent les intérêts de la société. Cette personne n’a cependant aucun droit de vote et peut seulement exercer une fonction comme aide d’un membre effectif mandaté.

6.2.- Le président, le secrétaire ou le chancelier et le trésorier doivent obligatoirement être désignés comme gestionnaires-signataires. Il est strictement interdit d’avoir plusieurs comptes bancaires.

6.3.- Les présidents des provinciales sont administrateurs nationaux en tant que membres  du Comité Exécutif, au titre de conseillers.

6.4.- Les membres des comités des provinciales sont administrateurs provinciaux. Leurs fonctions  sont les mêmes que celles des administrateurs nationaux mais à l’échelle de leur provinciale.

6.5.- Le secrétaire de la provinciale est responsable des archives de sa provinciale.

6.6.- En plus des réunions du Comité de la Provinciale, le président a l’obligation, là où elles existent, de convoquer les présidents des Régionales de son ressort à des réunions de coordination.

6.7.- Après acceptation d’un candidat-membre, le chancelier de la provinciale a la charge d’établir son « Auto-Port ».

CHAPITRE 7. – LES COMITÉS des RÉGIONALES

7.1.- Les Comités des Régionales dépend directement de la provinciale à laquelle ils appartiennent.

7.2.- Les fonctions au sein des Comités des Régionales sont identiques à celles définies pour les Provinciales au chapitre 6 points 6.1 – 6.2 – 6.4, mais au niveau de la régionale.

7.3.- Les régionales situées à l’étranger dépendent de la Provinciale de leur choix.

7.4.- Pour constituer une nouvelle provinciale ou régionale, la cotisation (prévue aux statuts de l’association) d’au moins 25 membres effectifs est suffisante.

CHAPITRE 8. – LE COMITÉ DES RÉCOMPENSES

8.1.- Conformément aux dispositions de l’art.41 des statuts, le Conseil d’Administration a créé des distinctions honorifiques sociétaires.

8.2.- Les décisions du Comité des Récompenses sont prises sur proposition des régionales et des provinciales. Ces décisions sont sans appel.

Le Comité de Direction National dispose également de la faculté d’introduire des propositions, mais uniquement pour des cas et des services exceptionnels.

8.3.- Deux membres du Comité des Récompenses signent conjointement les brevets de toutes les distinctions honorifiques attribuées au nom de la société. Il s’agit normalement du Grand chancelier et du Chancelier National.

8.4.- La remise des distinctions incombe seulement et exclusivement au Président National, conformément à l’ordre protocolaire. Seul le Président National peut donner cette autorisation à une autre personne.

CHAPITRE 9. – LES DISTINCTIONS HONORIFIQUES de la SOCIÉTÉ

9.1.- Les distinctions honorifiques sociétaires sont attribuées aux membres de la société ainsi  qu’aux personnalités qui se sont distinguées par l’intérêt qu’elles portent à l’objet et à l’action de la société.

9.2.- Les propositions pour l’attribution de distinctions honorifiques se font à l’intervention du Comité de la Provinciale ou du Comité de Direction, contrôlées par le chancelier national et approuvées par le grand-chancelier et par le président national.

9.3.- Aucune candidature, tant en ce qui concerne les nominations que les promotions, ne sera prise en compte si le candidat récipiendaire n’est pas en règle de cotisations.

9.4.- Le Comité des Récompenses n’attribuera pas  DEUX distinctions honorifiques à la même personne, la même année.

CHAPITRE 10 & 11 – NOMENCLATURE et CONDITIONS D’ATTRIBUTION.

Les distinctions honorifiques créées par la société sont :

            10.- L’ORDRE DE LA CROIX BELGE

            11.- LES MEDAILLES DE RECONNAISSANCE.

 10.- ORDRE de la CROIX BELGE.

10.1.- L’Ordre de la Croix Belge est réservé exclusivement aux

            membres effectifs.

            10.2.- CROIX avec grade de chevalier:

            10.2.1.- Etre affilié aux moins depuis 6 mois avant l’assemblée

                        générale statutaire nationale.

            10.2.2.- Au moment de la proposition d’octroi, être en règle de

cotisation pour l’exercice en cours et pour l’exercice précédent.

10.3.- Grade d’Officier:

                        10.3.1.- Les administrateurs, DEUX ans après l’octroi de la

Croix  de Chevalier.

                        10.3.2.- Les membres après QUATRE ans

            10.4.- Grade de Commandeur:

                        10.4.1.- Les administrateurs, DEUX ans après l’octroi du

                                   grade d’Officier.

                        10.4.2.- Les membres après QUATRE ans.

            10.5.- Grade de Grand-officier:

                        10.5.1.- Les administrateurs, DEUX ans après l’octroi du

                                   grade de Commandeur.

                        10.5.2.- Les membres, après QUATRE ans.

            10.6.- Grade de Grand-croix  -  Grand Cordon:

                        10.6.1.- Les administrateurs, DEUX ans après l’octroi du

                                   grade de Grand-Officier.

                        10.6.2.- Les membres après QUATRE ans

            11. – Les Médailles de Reconnaissance.

                        Conditions d’octroi :

             11.1.- Médaille de la Belgique COURONNÉE.

                        11.1.1- De bronze : pour membres adhérents.

                                   11.1.1.1.- Etre affilié depuis 6 mois avant

l’assemblée générale statutaire nationale.

11.1.2.- D’argent:.

                                   11.1.2.1.- Pour les membres dévoués, après CINQ ans

                                   d’affiliation.

                        11.1.3.- D’or :

                                   11.1.3.1.- Pour les membres dévoués : après DIX ans

d’affiliation.

                                   11.1.3.2.- Pour les administrateurs : après un mandat.

             11.2.- PALMES PHILANTHROPIQUES

                        11.2.1.- De bronze : (personnalités et membres qui se sont

distingués par leur action philanthropique ou humanitaire et qui, de ce fait, ont collaboré matériellement et ont rehaussé le prestige de la société) après TROIS ans.

                        11.2.2.- D’argent : Les membres éventuellement après DIX

ans.

                        11.2.3.- D’or :

                                   11.2.3.1.- Pour les membres après VINGT ans

d’affiliation.

                                   11.2.3.2.- Pour les administrateurs, après DIX ans.

Une COURONNE ROYALE sera apposée sur le ruban des Médailles de Reconnaissance.

Les Palmes Philanthropiques ne sont attribuées qu’après avis favorable du Comité de Direction National.

                        11.2.4.- ROSETTE sur les Palmes Philanthropiques :

Sera attribuée aux personnes déjà titulaires des Palmes Philanthropiques (en or, argent ou bronze) et qui auront persévéré dans leur action philanthropique ou humanitaire. Elles seront autorisées à apposer, sur le ruban de la distinction, une rosette aux mêmes couleurs que celles du ruban (rouge, jaune, noir).

La rosette d’un diamètre de 18mm et de 8mm pour le diminutif sera apposée sous la couronne.

Cette rosette est attribuée 5 ans après les Palmes Philanthropiques.

12.- Le Brevet accompagnant toute nomination et/ou promotion est

gratuit.

            13.- L’achat d’un bijou n’est pas obligatoire.

                   Modifications apportées au règlement organique et de fonctionnement en raison des changements et l’adaptions aux statuts de la société.

       Propositions présentées à Heule, le 12 mars 2005, lors de l’Assemblée Générale Statutaire Nationale de la société et adoptées.

  

                                                Les Secrétaires Nationaux                                           Le Président National

                                          Walter Callens & Robert Lecomte                                      Germain Coelembier

************************************************************* .

SOCIÉTÉ ROYALE PHILANTHROPIQUE DES MÉDAILLÉS ET DÉCORÉS DE Belgique POUR ACTES DE COURAGE, DE DÉVOUEMENT ET D’HUMANITÉ.

En abrégé: « S.R.P.M.D.B. »

 

Description des Distinctions de la Société

==============================

1.- Ordre de la Croix Belge.

            L’insigne comporte cinq grades, classées comme suit :

·         Grand-croix

·         Grand-officier

·         Commandeur

·         Officier

·         Chevalier

GRAND-CROIX

Plaque dorée de 75mm de diamètre avec huit rayons et garnie en son centre, de la Croix de Chevalier de l’Ordre, grand module.

Le titulaire peut aussi porter le Grand Cordon en écharpe descendent de l’épaule droite vers le côté gauche. Le ruban aux couleurs de l’Ordre a 110mm de largeur.

La croix de Commandeur de l’Ordre est suspendue sous la cocarde, à l’extrémité du ruban.

GRAND-OFFICIER

Plaque argentée de 75mm de diamètre avec huit rayons et garnie en son centre, de la Croix de Chevalier de l’Ordre, petit module. (20mm)

COMMANDEUR

Croix de l’Ordre de 55mm de diamètre, portée en sautoir autour du cou et suspendue à un ruban de 33mm de largeur.

OFFICIER

La Croix de chevalier porte sur le ruban une rosette de 18mm de diamètre, aux couleurs de l’Ordre

CHEVALIER

La Croix Belge se compose d’une croix à cinq branches découpées, en émail blanc, séparées par sept rayons dorés.

Le centre contient un Lion Belge entouré d’un cercle d’or sur fond bleu émaillé. L’avers de la médaille porte en abrégé la dénomination de la société :

S.R.P.M.D.B

1865

K.M.V.D.E.M.B

Le bijou de 44mm de diamètre est surmonté d’une couronne. Le bijou est suspendu par un anneau au ruban blanc et amarante de 37mm de largeur.

Les Commandeurs peuvent porter sur la Croix Belge la même rosette que les Officiers, avec un liséré argenté.

Pour les Grands-officiers, le liséré est moitié argenté et moitié doré.

Pour les Grand-croix, le liséré est entièrement doré.

La rosette de l’Ordre se trouve au milieu du liséré.

----------------------

2.- Médaille Belgique Couronnée.

Elle comprend trois classes :

-          Bronze

-          Argent

-          Or

OR.

Le ruban amarante de 36mm de largeur est bordé d’un liséré aux trois couleurs nationales. Chaque couleur a 1,5mm de largeur. La couleur noire se trouve à l’extérieur. Le ruban porte une Couronne Royale.

ARGENT & BRONZE.

Le ruban rouge de 32mm de largeur est bordé d’un liséré aux trois couleurs nationales. Chaque couleur a 1,5 mm de largeur. La couleur rouge se trouve à l’extérieur. Le ruban porte une Couronne Royale.

A l’avers du bijou, il est gravé : « Moed en Zelfopoffering »

                                                           «  Courage et Dévouement »

Les deux faces de la médaille sont bordées de lauriers.

-----------------------

2.- Palmes Philanthropiques

Comprend trois classes :

                        - Bronze                       (avec barrette « Philanthropie »)

                        - Argent                       (avec barrette « 1865 »)

                        - Or     

Ruban tricolore, 34 mm de largeur, trois bandes égales : rouge, jaune et noire.

Le ruban porte une Couronne Royale.

Après cinq ans, une rosette de 18mm de diamètre, de mêmes couleurs, peut être attribuée au titulaire. La rosette se place sous la couronne.

------------------------------

Le port de petits modules des bijoux des distinctions honorifiques de la société est autorisé.

************************** .


09:50 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/12/2007

JOYEUX NOËL - SUR LE FRONT EN DECEMBRE 1914 - LA FRATERNISATION : UNE HISTOIRE BELGE

Texte ci-dessous reproduit avec l'aimable autorisation de Stéphane Diricq -  "Le Courrier de l'Escaut" - Lundi 19 décembre 2005 - p. 12

__________________________________________________

Le Tournaisien Jacques De Ceuninck s'est penché avec attention sur l'ouvrage "Christmas Truce" de Malcolm Brown et Shirley Seaton.

L'historien local a pris un réel plaisir à visionner le film de Christian Carion, intitulé "Joyeux Noël". Ce long-métrage fait état des fraternisations entre les troupes françaises et allemandes, le soir de Noël 1914. "Ces faits étaient fréquemment occultés en France, explique Jacques De Ceuninck. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que des Belges ont participé à ces rapprochements surréalistes." Toujours très attentif aux publications ayant trait à la Grande Guerre, il avait dans sa bibliothèque un ouvrage, signé Malcolm Brown et Shirley Seaton. A l'occasion de la fête de Noël, il a bien voulu nous en livrer quelques extraits traduits.

CHRISTMAS_TRUCE_-_LIVRE_Couvertu - E.MAIL

par Leo Cooper / Secker & Warburg - London - 1984  -  Dessin couverture paru dans "The Illustrated London News Picture Library"

Minuit chrétien  "Les Belges en décembre 1914, ne tenaient qu'une petite portion du front, de Nieuport sur le Mer du Nord jusqu'au "Saillant d'Ypres". Une note d'un militaire belge, publiée dans un journal anglais, parlait d'une "sévère cannonade", la veille de Noël, de confessions entendues et de communions reçues dans une cave misérable d'une maison en ruines ; là, il ne restait presque plus rien, excepté une petite partie de la tour de l'église. "Il nous semblait à nouveau vivre comme au temps des catacombes", écrit le militaire belge. Jamais, je n'oublierai la très touchante cérémonie quand, au milieu du grondement des canons, je reçus la communion en cette veille de Noël". Après cela, le militaire repartit en premières lignes et c'est là qu'il y passa Noël.

"Noël dans les tranchées ! Cela a du être triste, me dites-vous ! Je ne suis pas déçu d'y avoir passé ces moments-là. Ce souvenir sera toujours d'une impérissable beauté. A minuit, un baryton se mit debout et d'une voix retentissante, entonna "Minuit chrétien". La cannonade rugissait et, à la fin de l'interprétation, des applaudissements éclatèrent de notre côté ... et du côté des tranchées allemandes. Les Allemands aussi, célébraient Noël et on pouvait les entendre chanter à 200 mètres de nous.

Le jour suivant, il y eut une fraternisation. Il y eut beaucoup d'émotion à ces messes de minuit avec leurs traditionnels et appréciés cantiques".

Robert De Ville, capitaine d'artillerie de l'Armée belge décrit dans son "Journal de campagne", "une messe dite dans un abri improvisé à Pervijze près de Dixmude, non loin de la ligne de front. Il faisait froid. Les étoiles scintillaient admirablement et l'horizon était illuminé par de multiples fusées bleues, montant des tranchées allemandes. Le sol d'une grange avec son immense double porte comme décor et ouverte des deux battants, c'était la chapelle. Une table en bois et deux bouts de chandelles, plantés dans le goulot de deux bouteilles, c'était l'autel. Les soldats chantaient. C'était irréel, sublime. Ils chantaient "Minuit chrétien", "Les anges dans nos campagnes" : ce que nous chantions quand nous étions tout petits. Les Noëls, d'il y a longtemps, renaissaient ; tout ce que nous avions connu dans notre enfance, la famille, le voisinage, le coin du feu, nos yeux éblouis par le sapin avec ses bougies scintillantes, toutes ces choses que nous revivons au travers de nos enfants".

Avec des Belges.  Comme cela a déjà été décrit, il y eut un certain nombre de cas de fraternisation à cette époque, impliquant des Français et des Belges, la veille de Noël et le jour même de Noël. Pour ce militaire belge qui avait assisté à la messe de minuit au son du canon, il y eut un surprenant changement, le matin suivant.

"Maintenant, je vais vous raconter quelque chose qui vous paraîtra incroyable et je vous donne ma parole que c'est vrai. J'ai vu cela et j'ai pensé que c'était un rêve.

A l'aube, les Allemands déployèrent un placard au dessus de leurs tranchées sur lequel était inscrit "Joyeux Noël" et alors, quittant leures tranchées, sans armes, ils avancèrent vers nous en chantant et criant "Camarades !" Personne ne tira. Nous avons aussi quitté nos tranchées, séparées les unes des autres par seulement l'Yser à moitié gelée ; nous avons échangé des cadeaux : cigares qu'ils nous donnèrent, chocolat que nous leur lancions. Et c'est de cette manière, presque en fraternisant, que nous avons passé toute la matinée. Incroyable en effet mais vrai ! Ils nous demandèrent de passer Noël sans tirer et toute la journée se passa sans combat.

A huit heures du soir, nous fûmes relevés par d'autres soldats et repartîmes vers l'arrière sans être inquiétés. N'est-ce pas magnifique ? Pensez-vous que nous avons eu tort ? Ici, nous avons été critiqués ; on nous a dit que nous avions à nous battre. Mais n'aurait-ce pas été ignoble ? Pourquoi tuer son prochain un tel jour de fête ?"

Cet officier belge écrit encore : Les Belges et les Allemands étaient "enterrés" sur les rives opposées de l'Yser. 60 Allemands sans armes, sans armes, sortirent des lignes en chantant, demandèrent une trêve d'un jour et traversèrent la rivière avec un des trésors de l'église collégiale de Dixmude qui avait été volé précedemment, comme preuve de leur bonne foi. Ils avaient lancé aussi vers nous du chocolat ; on avait répliqué avec des cigares et la fête de Noël réunit dans une même émotion, les ennemis d'hier et de demain."

Et Jacques De Ceuninck de conclure : Cette relation de faits de paix n'apporte pas vraiment quelque chose de nouveau sur la fraternisation de Noël 1914 mais ici, c'était entre Belges et Allemands ... J'espère que de tels faits se reproduiront encore dans les points brûlants du monde en ce Noël 2005. Mais, je n'y crois pas beaucoup ..."   St.D

---- Il y eut encore des cas de trêve de Noël pour la fin de l'année 1915. Mais pour la fin de 1916 et 1917, c'était fini : les Grands quartiers généraux alliés et allemand, initialement pris de court en 14 et 15, avaient pris les mesures nécessaires ; les ordres, pensés et donnés par ceux-là, bien à l'abri à l'arrière, furent rectifiés en conséquence ...                          J.DCK

Bonne fête de Noël et Bonne année à vous tous !

09:36 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/12/2007

RESULTATS DES ELECTIONS DE CE 15 DECEMBRE 2007

h-3-1069155

 

ALIZEE POULICEK ELUE MISS BELGIQUE 2008 !

Bon, vous êtes déçus ? vous vous attendiez à autre chose ? Avouez qu'elle n'est pas mal du tout notre nouvelle Miss et que la Belgique produit de bien belles choses...

Souhaitons lui de représenter la Belgique avec bonheur tout au long de cette année 2008 !

Maintenant, puisque vous voulez tout savoir, nous vous communiquons quand même le résultat de ces autres élections, tout aussi importantes qui se sont tenues ce même jour au sein de notre régionale ce 15/12/07 ; sans surprise mais à la satisfaction générale, c'est notre ami Christian Masy qui a été élu président de la régionale du Tournaisis avec 96 % des suffrages exprimés.

Nous lui adressons toutes nos félicitations et lui  souhaitons très amicalement un fructueux mandat à la tête de la régionale du Tournaisis.

Le reportage complet des opérations de vote sera mis en ligne sur le blog dès que les bobines de film de notre "correspondant de guerre" officiel Jacques De Ceuninck seront parvenues à la rédaction...

A partir de ce lundi 17 décembre,  

BLOG_MEDAILLES_-_Corresp.Guerre E-MAIL
TOUTES les photos commentées sont visibles sur le blog
 
TOURNAI - MEDLL. DECORES - 6 nov.2004 077


D'un point de vue esthétique,  moi je préfère Alizée mais c'est juste une question de goût...

09:40 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2007

2007 - 15 DECEMBRE - ELECTION NOUVEAU PRESIDENT REGIONALE TOURNAISIS ET ENVIRONS ( photos des élections)

                 ET LA PALME REVIENT A ...   

DSC09112

Le Président A I Félicien Pirard ouvre la séance

DSC09111
UNE MINUTE DE SILENCE  A LA MEMOIRE DE YVON CALLAERT ...

DSC09114

Le secrétaire Jean-Marie Delmotte rappelle les modalités du scrutin

DSC09100

le Président national Germain Coelembier et le Président provincial Guy Misson avaient tenu à assister à cette importante réunion

DSC09102

Mrs Ovens, Hespel, Barbier et Scyeur

 

DSC09103

Mmes Sixte, Coelembier et Gorts, Mr Ovens

DSC09099

Mme Tilly, Mr Wilmotte, Mr Jean Luxen

DSC09104

Guy Spriet, V Delfosse, P. Geets, G. Valério

 

DSC09119


DSC09117

DSC09090

Le Président et le secrétaire du bureau de vote ( Jean-Marie Delmotte et André Lebailly) dans la fièvre de la préparation des opérations

DSC09091

 

 

 

Les électeurs faisant la file pour remplir leur devoir électoral ( ici notre administrateur Guy Spriet de Mme Véronique Delfosse)

 

DSC09094Daniel Dagry, Pol Geets et Fernand Ovens

DSC09098

Jean-Philippe POCHART  et Patrick DESAUVAGE

DSC09108

 Mrs Frédéric Pauwels, Luc Defontaine et André Lebailly

DSC09109

Luc Defontaine remplissant son devoir électoral sous le regard attentif de André Lebailly

DSC09107

"Alea jacta est" semble dire notre incontournable secrétaire-trésorier Jean-Marie Delmotte.  -  " I est bon, va 'Man ! Pour à ch' t'heure, on verra cha d'main ! " pense le candidat Président" ( ndlr : Phrase prononcée, il y a de nombreuses années, lors d'un des spectacles de la Royale Compagnie du Cabaret wallon tournaisien )

DSC09121

Le bureau de dépouillement en plein travail ( André Lebailly, Patrick Desauvage, Marie-Ange Voet, Guy Spriet )

DSC09122

Jean-Marie Delmotte surveille avec gravité la régularité du comptage...

DSC09125

Le bureau de dépuoillement satisfait du devoir accompli...

DSC09126

Proclamation des résultats par Félicien Pirard

DSC09129

Le nouveau Président installé entama aussitôt  son mandat par un discours trés enlevé dans lequel il tint à rendre un vibrant hommage à son prédécesseur dont l'exemple devra continuer à guider notre réflexion.

Le Président Masy eut à coeur de rappeler les principes gouvernant l'action des médaillés:  le  dévouement, la solidarité,  le sens de l'honneur et du devoir , le respect de la loi et l'attachement à une Belgique unie.

 

DSC09128

DSC09134

Mrs Geets, Valério, Defontaine, Pochart, les Pdts Masy, Coelembier et Misson

DSC09132

DSC09136

Mr Ovens remet au Président Masy ( ainsi qu'à Mrs Coelembier et Delmotte )une photo souvenir réalisée par le fils du défunt président Callaert

DSC09137
DSC09138

DSC09124

notre ami Daniel Dagry  et Mr André Bourgeois fêtant l'élection du nouveau Président...

DSC09142

Notre "grand reporter-correspondant de guerre" Jacques De Ceuninck

DSC09146

le nouveau Président de la régionale du Tournaisis entouré de son comité

DSC09147

DSC09144

le Président Masy et Mr Georges Ladavid

 

DSC09139
Initialement, c'est ce qu'avait commandé comme "verre de bienvenue", Christian, notre nouveau Président régional ; mais, devant le flot croissant de murmures désapprobateurs, il eut la bonne idée de ... rectifier le tir? C'est ainsi que nous eûmes le plaisir de voir bientôt sur les tables ... ... Merci, Président ! Sourire

18:34 Écrit par SRPMDB dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |